Avec les amis d’Al­le­magne

L'Yonne Républicaine (Sénonais) - - Centre Yonne Vie Locale -

Ce week-end de com­mé­mo­ra­tion se dé­roule, dans la com­mune, sous le signe de l’ami­tié fran­co-al­le­mande. Il se pré­pare de­puis au moins deux ans.

Wol­fang Treis, maire de la ville ju­melle de Mayen (*), est ar­ri­vé à Joi­gny hier, à la tête d’une dé­lé­ga­tion comp­tant no­tam­ment des ly­céennes. « Elles li­ront des poèmes lors de la cé­ MAIRES. ré­mo­nie de di­manche au mo­nu­ment aux morts, tout comme plu­sieurs jeunes des éta­blis­se­ments sco­laires de notre ville », ob­serve le maire.

Deux ans, au moins, que la préparation du Cen­te­naire a dé­bu­té à Joi­gny. « Wolf­gang Treis a spon­ta­né­ment ac­cep­té notre in­vi­ta­tion. Nous sou­hai­tions à la fois rendre hom­mage à tous les sol­dats, quels que soient leurs uni­formes, et mettre en avant la ré­con­ci­lia­tion entre les peuples fran­çais et alle­ mand. Puis nous avons contac­té nos autres ju­melles. Un ad­joint d’Ha­no­ver aux États­Unis se­ra pré­sent, ain­si qu’un re­pré­sen­tant de Ki­li­bo au Bé­nin et un an­cien maire de Go­dal­ming en Grande­Bre­tagne. Sa­chant que le 11 no­vembre est éga­le­ment fé­rié outre­Manche. »

La Mar­seillaise ré­son­ne­ra de­main au mo­nu­ment. Comme les hymnes an­glais, amé­ri­cain et al­le­mand. Comme des textes fran­çais et al­le­mands, lors de la messe do­mi­ni­cale (9 h 30 à Saint­Jean). Le père Mi­chel N’Te­la, l’un des deux cu­rés de Joi­gny, étant bi­lingue, il di­ra la messe en fran­çais et en al­le­mand.

ARCHIVES S.T.

Comme en 2014, pour les 50 ans du ju­me­lage, Wolf­gang Treis et Ber­nard Mo­raine se re­cueille­ront de­vant le mo­nu­ment aux morts.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.