Ce­ri­siers - Ma­gny, le der­by des « pe­tits »

L'Yonne Républicaine (Sénonais) - - Sports Football -

Des ins­tal­la­tions au re­cru­te­ment en pas­sant par un cer­tain état d’es­prit, Ce­ri­siers et Ma­gny sont les sym­boles de ce à quoi sont confron­tés les clubs de vil­lages.

L’un comme l’autre ont connu une ra­pide pro­gres­sion, jus­qu’à at­teindre le Ré­gio­nal 2, cette an­née pour Ma­gny, l’an­née pas­sée pour Ce­ri­siers. Tous deux sont des clubs de vil­lages et pré­sentent des ca­rac­té­ris­tiques si­mi­laires.

À com­men­cer par l’état d’es­prit qui se veut convi­vial. « Il y a une cer­taine so­li­da­ri­té qu’on ne re­trouve pas spé­cia­le­ment dans des plus gros clubs. Dans cer­tains mo­ments, sou­ MO­DESTE.

vent quand nous sommes en dif­fi­cul­té, cet état d’es­prit nous offre un sup­plé­ment d’âme », af­firme l’en­traî­neur ma­gny­cois, Franck Bel­guise.

Si cet as­pect po­si­tif est in­dé­niable, le coach de Ce­ri­siers, Or­lan­do Oli­vei­ra, pointe du doigt cer­taines dif­fi­cul­tés. « Nous avons du mal à re­cru­ter. La consé­quence étant qu’il est dif­fi­cile d’ins­tau­ rer une concur­rence au sein du groupe. »

Com­po­ser avec les condi­tions de jeu

Être un club de vil­lage, c’est aus­si bé­né­fi­cier de struc­tures sou­vent usées par le temps. « Par­fois nous su­bis­sons les condi­tions d’en­traî­ne­ment et de jeu. Il faut faire avec même si c’est dif­fi­cile de faire pro­gres­ser les joueurs dans ces condi­tions », re­grette Franck Bel­guise.

En­fin c’est aus­si mettre la main à la pâte comme le confie Or­lan­do Oli­vei­ra : « Mal­gré le ni­veau au­quel on joue, ça ne m’em­pêche pas de dé­si­gner à chaque match un joueur pour net­toyer les ves­tiaires. Il faut comp­ter sur nos li­cen­ciés pour as­su­rer ce rôle­là. »

PHOTO H.B.

Ici à Ce­ri­siers, les ins­tal­la­tions sont mar­quées par le poids des an­nées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.