Quelques mythes à pro­pos de la vac­ci­na­tion

Ma Grossesse - - Développement -

Sa­chant que les vac­cins font par­tie du quo­ti­dien des pa­rents et édu­ca­teurs de­puis long­temps, dif­fé­rents mythes ont vu le jour, puis se sont en­ra­ci­nés, dans cer­taines cultures. En voi­ci quelques uns :

- Le vac­cin peut pro­vo­quer la ma­la­die qu'il pré­tend pro­té­ger. C'est pro­ba­ble­ment la plus grande crainte des pa­rents. Du fait même de leur consti­tu­tion, au­cun vac­cin ne peut être à l'ori­gine d'une ma­la­die. Cer­tains peuvent tout au plus (quoi que très ra­re­ment) dé­clen­cher un trouble si­mi­laire à ce­lui qu'ils sont sup­po­sés com­battre. Mais ces troubles res­tent très lé­gers par rap­port à la ma­la­die qui pour­rait naître d'un vi­rus ou d'une bac­té­rie. Le risque vaut lar­ge­ment la peine d'être cou­ru.

- Si, à l'école, les autres en­fants sont vac­ci­nés, le mien n'en a pas for­cé­ment be­soin. C'est ab­so­lu­ment faux. La vac­ci­na­tion est in­di­vi­duelle. Le fait que d'autres en­fants soient im­mu­ni­sés ne si­gni­fie en rien que le vôtre le se­ra. En ef­fet, les sources de conta­gion sont mul­tiples (et concernent éga­le­ment les adultes) et l'en­fant ne se­ra à l'abri de la ma­la­die qu'à la condi­tion de s'en être lui-même pro­té­gé.

- Si le vac­cin n'est ef­fi­cace à 100%, à quoi bon vac­ci­ner ? Toute vac­ci­na­tion im­plique une hy­po­thèse d'échec, mais cette hy­po­thèse de­meure très faible (sur­tout pour ce qui concerne les vac­cins obli­ga­toires). Là aus­si, c'est un risque qui ne mé­rite vrai­ment pas d'être pris.

- Un en­fant sain n'a pas be­soin de vac­cin. Il n'est même pas utile de s'at­tar­der sur ce genre d'af­fir­ma­tion fan­tai­siste et dan­ge­reuse. On peut tout aus­si bien ima­gi­ner qu'un en­fant sain, sans vac­cin, puisse un jour de­ve­nir un en­fant ma­lade. Sans vac­cin...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.