Les an­ti­bio­tiques

Ma Grossesse - - Développement -

On ap­pelle an­ti­bio­tiques des com­po­sés chi­miques uti­li­sés pour tuer ou in­hi­ber la crois­sance des bac­té­ries ou, éven­tuel­le­ment, d’autres agents in­fec­tieux. Tous les an­ti­bio­tiques pré­sentent la même ca­rac­té­ris­tique : une ac­tion dite « sé­lec­tive », c’est-à-dire qui va s’at­ta­quer de pré­fé­rence au mi­crobe agres­seur plu­tôt qu’à l’être hu­main (heu­reu­se­ment !).

De­puis bien long­temps, la science cherche à dé­cou­vrir et à dé­ve­lop­per des com­po­sés sus­cep­tibles de com­battre les in­fec­tions. Au cours du XXème Siècle on a com­men­cé à com­prendre le mé­ca­nisme de l’ac­tion des an­ti­bio­tiques, mais une étape dé­ci­sive a été fran­chie dans les an­nées 40, lorsque le bac­té­rio­logue an­glais Alexan­der Fle­ming a dé­cou­vert ac­ci­den­tel­le­ment l’ac­tion d’un cham­pi­gnon – le Pe­ni­cil­lium no­ta­tum – qui in­hi­bait la crois­sance des bac­té­ries dans son la­bo­ra­toire. Il vé­ri­fia sa dé­cou­verte et s’aper­çut qu’ef­fec­ti­ve­ment ce cham­pi­gnon pro­dui­sait bien des sub­stances qui éli­mi­naient les bac­té­ries.

La pé­ni­cil­line fut alors dé­ve­lop­pée et uti­li­sée pour la pre­mière fois sur des hu­mains en 1940. Au fil du temps, on a em­ployé di­verses sub­stances - par­mi les­quelles des ex­traits de plantes ou des moi­sis­sures de fro­mage – par­fois avec un grand suc­cès, sur­tout en ap­pli­ca­tions lo­cales. De­puis la dé­cou­verte de la pé­ni­cil­line, les an­ti­bio­tiques se sont suc­cé­dés en cas­cades, avec pour consé­quence une chute dras­tique de la mor­ta­li­té par le biais de ma­la­dies comme la tu­ber­cu­lose, les pneu­mo­nies, les sep­ti­cé­mies, les mé­nin­gites, etc…

Les opé­ra­tions chi­rur­gi­cales ont pu aus­si être ef­fec­tuées avec moins de risques d’in­fec­tion, donc avec de meilleurs résultats quant au taux de mor­ta­li­té qui n’a ces­sé de bais­ser, de même que la du­rée d’hos­pi­ta­li­sa­tion. Idem pour les soins in­ten­sifs, dont la qua­li­té s’est ac­crue alors que le risque di­mi­nuait, ou toute autre opé­ra­tion im­pli­quant de la haute tech­no­lo­gie.

On peut donc dire que presque tout a évo­lué dès l’ins­tant où les an­ti­bio­tiques ont été in­tro­duits dans la mé­de­cine mo­derne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.