LE REDRESSEUR DE THOR

Machin Chose - - Self Service -

Pour le troi­sième vo­let de la saga Thor, Mar­vel a pré­fé­ré l’hu­mour à la tes­to­sté­rone en confiant la suite des aven­tures du dieu nor­dique à l’ac­teur et réa­li­sa­teur néo-zé­lan­dais Taï­ka Wai­ti­ti, dont les quatre films pré­cé­dents raillent tous l’idéal mas­cu­lin. « Je viens d’un pays où l’idéal de vi­ri­li­té est as­sez ex­trême. J’adore me mo­quer de la pré­ten­tion des hommes à faire les durs», ra­conte ce­lui qui offre sa pre­mière mé­chante, He­la, à l’uni­vers Mar­vel sous les traits de Cate Blanchett et joue trois rôles dans son propre film. On avait dé­jà re­pé­ré cet ac­teur-réa­li­sa­teur-scé­na­riste de 42 ans à moi­tié mao­ri, pour sa par­ti­ci­pa­tion à l’écri­ture de la pre­mière mou­ture du Vaia­na de Dis­ney («J’étais sou­la­gé de voir que le film n’était pas in­sul­tant pour les cultures du Pa­ci­fique.»), et pour son compte Ins­ta­gram, le plus bar­ré de tout Hol­ly­wood, entre pou­pée gon­flable et dé­gui­se­ment de Gan­dalf. Un hu­mour ab­surde qu’il a insufflé à la sé­rie Flight of the Con­chords, dont il a réa­li­sé quelques épi­sodes.

Thor : Ra­gna­rok, sor­tie le 25 oc­tobre.

ch­ris hem­sworth dans thor : ra­gna­rok.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.