CULTURE/ma­dame Spé­cial Arles.

Madame Figaro - - Sommaire - PAR ANNE-CLAIRE MEFFRE / PHO­TO OLI­VIER METZGER

Cette an­née en­core, les Ren­contres d’Arles pro­posent tren­te­cinq expositions par­tout dans la ville, dont six nou­veaux lieux : « Nous avons com­pris que notre sin­gu­la­ri­té n’est pas dans la sé­den­ta­ri­sa­tion, nous sommes des dé­fri­cheurs de la ville », sou­ligne Sam Stourd­zé, le di­rec­teur du fes­ti­val, qui nous pré­sente l’édi­tion 2018.

Ma­dame Fi­ga­ro. – Le suc­cès des Ren­contres ne se dément pas ! Sam Stourd­zé. – De 104 000 vi­si­teurs en 2016, nous sommes pas­sés à 125 000 en 2017, c’est énorme ! Nous nous en ré­jouis­sons parce que notre mis­sion est double. Nous tra­vaillons au plus près des ar­tistes toute l’an­née, et nous es­sayons d’in­ven­ter avec eux des pro­jets qui ra­content quelque chose de la ma­nière de re­gar­der la pho­to­gra­phie. Et puis, à l’autre bout de la chaîne, nous oeu­vrons pour le pu­blic, pour qu’il adhère au fes­ti­val, qu’il y prenne du plai­sir.

Ra­con­tez-nous la pro­gram­ma­tion, de 1968 à un fu­tur an­ti­ci­pé…

Nous ne com­mé­mo­rons pas Mai 68, mais une an­née qui marque une rup­ture entre le monde an­cien et la société mo­derne. Dans la sec­tion « Cours ca­ma­rade, le vieux monde est der­rière », nous par­cou­rons l’an­née 1968, mais aus­si l’amé­na­ge­ment du ter­ri­toire, les uto­pies réa­li­sées, et le train fu­né­raire de Ro­bert Ken­ne­dy vu par trois ar­tistes - Paul Fus­co qui a pris les pho­tos à l’époque, Rein Jelle Terps­tra qui a re­trou­vé les gens qui étaient le long de la voie, et Phi­lippe Par­re­no qui a re­cons­ti­tué le pas­sage du convoi… Cette rup­ture an­nonce une autre pé­riode de grand bou­le­ver­se­ment, celle que nous vi­vons au­jourd’hui avec la ré­vo­lu­tion nu­mé­rique. Les expositions de la sec­tion « Hu­ma­ni­té aug­men­tée » en abordent les en­jeux : l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle et le trans­hu­ma­nisme ou, à l’op­po­sé, l’in­tros­pec­tion et la mé­di­ta­tion, qui sont des nou­velles formes de spi­ri­tua­li­té. C’est une fa­çon de dire que la pho­to­gra­phie est le mé­dium du XXIe siècle, qui dé­crypte le monde tel qu’il va et ses chan­ge­ments. Avec « Ame­ri­ca Great Again ! » cinq pho­to­graphes étran­gers, dont Ro­bert Frank et Paul Gra­ham, portent un re­gard sur l’Amé­rique… Le Grand Arles Ex­press conti­nue-t-il de se dé­ve­lop­per ?

Oui, ce­la nous fait plai­sir que des ins­ti­tu­tions im­por­tantes des­sinent avec nous le Grand Sud comme une des­ti­na­tion pour la pho­to­gra­phie. À Nîmes, avec Wolf­gang Till­mans au Car­ré d’Art, et Can­di­da Hö­fer à la Bi­blio­thèque du Car­ré d’Art, c’est une oc­ca­sion for­mi­dable de voir deux re­pré­sen­tants de la pho­to­gra­phie al­le­mande. La Col­lec­tion Lam­bert, à Avignon, pré­sente les sé­ries de Ch­ris­tian Lutz. Le Frac Paca montre le tra­vail de Bru­no Ser­ra­longue sur Ca­lais. Et le Mu­cem nous re­joint cette an­née avec Man­ger à l’oeil, une ex­po­si­tion pho­to sur les Fran­çais à table…

Les Ren­contres de la pho­to­gra­phie, jus­qu’au 23 sep­tembre, à Arles. ren­contres-arles.com Lire aus­si le Ci­ty guide p. 86 et la sé­rie pho­to de Paz Errázuriz, lau­réate du prix Ma­dame Fi­ga­ro-Arles 2017, p. 35.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.