Mar­tine Vas­sal.

Cette élue ump mar­seillaise vient de dé­bou­lon­ner l’ex-so­cia­liste jean-noël Gué­ri­ni. sa vic­toire met fin à soixante-dix ans de rèGne de la Gauche dans les bouches-du-rhône.

Magazine M - - La Semaine - Gilles rof

tom­beuse de Gué­ri­ni Pre­mière femme à rem­por­ter les élec­tions dé­par­te­men­tales pour la droite dans les Bouches-du-Rhône, Mar­tine Vas­sal a eu 53 ans le jour de sa vic­toire. Elue dans un can­ton chic des quar­tiers sud de Mar­seille, elle res­te­ra celle qui a fait chu­ter le « sys­tème Gué­ri­ni », en­tre­lacs d’ami­tiés et de liens oc­cultes construits de­puis 1998 par l’ex­pré­sident so­cia­liste. bé­bé Gau­din Ses dé­lé­ga­tions mu­ni­ci­pales, son in­ves­ti­ture, et même son secrétariat na­tio­nal à l’UMP : en po­li­tique, Mar­tine Vas­sal doit tout (ou presque) à JeanC­laude Gau­din. L’his­to­rique sé­na­teur et maire l’a vue grandir et connaît bien ses pa­rents. Ils viennent du même quar­tier de Mar­seille, Ma­zargues, aux portes des ca­lanques. chef d’en­tre­prise Après des études de com­merce à Mar­seille, Mar­tine Vas­sal a pi­lo­té la Bon­ne­te­rie Gilles, une en­tre­prise fa­mi­liale de plus de 200 sa­la­riés. Les sous­vê­te­ments Pe­tit écu­reuil et Mas­si­lia, qui équi­paient les conscrits de l’ar­mée de terre, as­surent la pros­pé­ri­té de la fa­brique. La fin du ser­vice mi­li­taire obli­ga­toire en pro­voque le dé­clin. En 2001, Mar­tine Vas­sal passe à la po­li­tique et re­joint l’équipe de Jean-Claude Gau­din. femme de ré­seaux D’ori­gine ar­mé­nienne par sa mère – ce qui compte, à Mar­seille –, Mar­tine Vas­sal a le sens de la fa­mille. Lors des soi­rées élec­to­rales, c’est son père qui com­pile les scores pour elle. Elle s’est aus­si construit un so­lide cercle po­li­tique lo­cal, qui va de Re­naud Mu­se­lier à Do­mi­nique Tian, en pas­sant par Ar­lette Fruc­tus et quelques cadres du syn­di­cat Force ou­vrière. na­Geuse en eaux troubles? Mar­tine Vas­sal est ci­tée dans un rap­port de la chambre ré­gio­nale des comptes sur les mar­chés de la dis­tri­bu­tion de l’eau et de l’as­sai­nis­se­ment si­gnés en 2013 par la com­mu­nau­té ur­baine Mar­seille Pro­vence Mé­tro­pole. Les juges fi­nan­ciers s’in­ter­rogent sur un éven­tuel conflit d’in­té­rêts entre l’élue et la So­cié­té des Eaux de Mar­seille. Une en­quête pré­li­mi­naire a été ou­verte en jan­vier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.