Va­ria­tions

Magazine M - - Le Sommaire -

Heures creuses.

Pour­quoi choi­sir entre un bra­ce­let et une montre quand on peut por­ter les deux en un ? Pièce hy­bride de haute joaille­rie, la montre à se­cret dis­si­mule sous ses pierres un ca­dran qui se dé­couvre après une simple pres­sion. Un ef­fet trompe-l’oeil ef­fi­cace puisque, une fois re­fer­mé, le bi­jou ne res­semble à rien d’autre qu’à un bra­ce­let. Le concept est né à la fin du xixe siècle afin de per­mettre aux femmes de lire l’heure en toute dis­cré­tion – on es­ti­mait à l’époque que, ne tra­vaillant pas, elles n’avaient nul be­soin de maî­tri­ser le temps. Ce sys­tème ins­pire au­jourd’hui les mai­sons de haute joaille­rie, qui y voient une fa­çon lu­dique de su­bli­mer leurs bi­joux. Un gad­get pré­cieux ré­ser­vé aux bud­gets illi­mi­tés. F. Kh.

de haut en bas et de gauche à droite, Montre cap­ti­vante opale col­lec­tion dior et d’opales, en or jaune et blanc, dia­Mants, gre­nats tsa­vo­rites, sa­phirs, éMe­raudes, opale noire, gre­nats déMan­toïdes, tour­Ma­lines et dia­Mants jaunes, dior joaille­rie. tél. : 01-40-73-73-73. Montre à se­cret, col­lec­tion co­co avant cha­nel, en or blanc et dia­Mants, cha­nel joaille­rie. www.cha­nel.coM Montre à se­cret ser­pent en or gris et dia­Mant, car­tier. www.car­tier.fr Montre à se­cret bra­ce­let deux tours de haute hor­lo­ge­rie ser­pen­ti, en or blanc, aMé­thystes, éMe­raudes, dia­Mants et la­pis la­zu­li, bul­ga­ri. www.bul­ga­ri.coM

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.