La pre­mière fois que “Le monde” a écrit…

Magazine M - - Le Semaine -

Jeanne mo­reau. c’est le 18 dé­cembre 1947 : une jeune dé­bu­tante joue dans Un mois à la cam­pagne de tour­gue­niev à la co­mé­die­fran­çaise et le cri­tique ro­bert Kemp est sous le charme. par­mi les sur­prises de la pièce, il cite « une élève du Conser­va­toire, Mlle Jeanne Mo­reau, dont l’in­gé­nui­té, puis la vi­ru­lence, furent d’une fran­chise et d’un ac­cent éton­nants » . mais c’est trois ans plus tard, tou­jours au fran­çais, qu’elle se fait dé­fi­ni­ti­ve­ment re­mar­quer, dans Les Caves du Va­ti­can, d’an­dré Gide. « Réus­site su­pé­rieure du cô­té des co­mé­diennes, écrit le même ro­bert Kemp. Mais le “na­nan”, c’est Re­née Faure en Geneviève et Jeanne Mo­reau en Ca­ro­la ; la jeune éman­ci­pée, en­core ti­mide, bri­sant du bec sa co­quille : la fillette pro­fa­née, mais dont le corps reste frais et le coeur droit. Ces deux pou­pées ani­mées iront dans la vi­trine de nos sou­ve­nirs. Ce sont de vrais ob­jets d’art. » La suite de sa car­rière confir­me­ra la clair­voyance du cri­tique. et l’im­mense ta­lent de la co­mé­dienne, qui fut à la ville comme à la scène tout sauf une pou­pée. Jeanne mo­reau s’est éteinte lun­di 31 juillet, à l’âge de 89 ans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.