Temps de pose. Prince sans rire.

Magazine M - - La Culture -

Le pho­to­graphe Omar Vic­tor Diop, in­vi­té du Fes­ti­val Pho­to La Ga­cil­ly, aime s’amu­ser. Le Sé­né­ga­lais, né à Dakar en 1980, se met lui-même en scène dans des au­to­por­traits cos­tu­més qui re­vi­sitent des pein­tures clas­siques ou des images mar­quantes de l’his­toire de la re­pré­sen­ta­tion noire. Comme dans cette pho­to­gra­phie où il se glisse dans le cos­tume d’Al­bert Ba­din, ma­jor­dome et fi­gure de la cour de Suède au xviiie siècle. Mais Omar Vic­tor Diop ne se contente pas de clins d’oeil amu­sants, il évoque dans d’autres images la ques­tion des ti­railleurs afri­cains dans l’ar­mée fran­çaise, ou les vio­lences contre la jeu­nesse afroa­mé­ri­caine ac­tuelle.

Fes­ti­val Pho­to La Ga­cil­ly, « Jeux de mi­roir en stu­dio », Omar Vic­tor Diop. Jus­qu’au 30 sep­tembre. www.fes­ti­val­pho­to-la­ga­cil­ly.com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.