La grande il­lu­sion

L’EXO­TISME SE TROUVE AU COIN DE LA RUE, OU PRESQUE. POUR CONTEM­PLER LES VASTES ÉTENDUES FLAMBOYANTES DU BUSH, INU­TILE DE PAR­TIR EN AUS­TRA­LIE. GORGÉES DE FER, LES TERRES DU ROUGIER DE CAMARÈS, DANS L’AVEY­RON, OFFRENT LA MÊME PA­LETTE DE COU­LEURS SATURÉES.

Magazine M - - Le Sommaire - Ma­rie God­frain — fio­na Kha­li­fa par sty­lisme

De rouille et d’ocre.

C’EST UN PAYS ROUGE, FLAM­BOYANT COMME UN COU­CHER DE SO­LEIL. À l’époque fort loin­taine où le cli­mat y était tro­pi­cal, une terre gor­gée de fer s’est ac­cu­mu­lée, for­mant des col­lines sur des ki­lo­mètres. Sous l’ef­fet de l’hu­mi­di­té, le fer s’est oxy­dé et a don­né au sol cette teinte sa­tu­rée. Ce pays, ce pour­rait être le bush aus­tra­lien, dont l’im­men­si­té dé­ser­tique et obs­ti­né­ment rouge est née du même phé­no­mène géo­lo­gique. C’est le Rougier de Camarès, si­tué aux confins des dé­par­te­ments de l’Avey­ron, du Tarn et de l’Hé­rault. Moins aride et plus val­lon­née que son ho­mo­logue de l’hé­mi­sphère Sud, cette ré­gion agri­cole pré­sente des es­sences fa­mi­lières comme le thym et le ge­nêt, qui dis­til­lent gé­né­reu­se­ment leurs ef­fluves au coeur de l’été. Pour em­bras­ser d’un coup d’oeil ses pay­sages où le rouge mor­do­ré se mêle au bleu du ciel et au vert des prai­ries et des bos­quets de chêne, il faut grim­per au châ­teau de Mon­tai­gut ( xe-xve siècles), qui do­mine toute la ré­gion. Puis re­des­cendre, pour ad­mi­rer de près cette cu­rio­si­té géo­lo­gique. De Mont­laur à Briols jus­qu’à Syl­va­nès et son ab­baye cis­ter­cienne, une route spec­ta­cu­laire, taillée dans la roche, ser­pente à tra­vers ces re­liefs, des­ser­vant des villages de pierre cou­leur sang. Une fois par­ve­nu au coeur du Rougier, de bonnes chaus­sures de marche, un VTT, voire un che­val, per­mettent de dé­cou­vrir les sen­tiers et les val­lées. Ici, pas de kan­gou­rous, de din­gos ou de wal­la­bies, mais des trou­peaux de bre­bis de race la­caune, qui paissent pai­si­ble­ment en at­ten­dant la traite – leur lait sert à la confec­tion du fro­mage de Ro­que­fort, tout proche. Au­tour de Sé­né­gas et du vil­lage d’An­dabre, mieux vaut voya­ger lé­ger pour se fau­fi­ler dans les mi­ni­ca­nyons creu­sés par les ruis­seaux qui par­sèment le che­min. Les ama­teurs de glisse se re­trou­ve­ront, eux, au ska­te­park de Mont­laur, construit, lui aus­si, dans cette pierre rouge si chère aux ha­bi­tants de la ré­gion.

Le phé­no­mène d’oxy­da­tion du fer dans la terre donne leur teinte sa­fra­née aux bush aus­tra­lien (Alice Springs, à gauche) et avey­ron­nais (Rougier de Camarès, à droite).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.