Le to­tem

Le chan­dail de Pierre La­pointe.

Magazine M - - Le Sommaire - Clé­menCe de Bla­si pro­pos re­cueillis par

La nou­veau­té vient sou­vent d’un élé­ment du pas­sé que l’on a dis­tor­du. C’est ce que je me dis quand je re­garde ce chan­dail dé­cons­truit, qui est une ré­édi­tion d’un mo­dèle des an­nées 1980. À l’époque, Vi­vienne West­wood s’était em­pa­rée de l’idée du pi­rate bri­tan­nique pour en faire quelque chose d’ac­tuel et de dé­ca­lé. C’est elle qui a ha­billé les Sex Pis­tols (quand elle sor­tait avec leur manageur, Mal­colm McLa­ren), ain­si que les Bow Wow Wow. C’était un groupe un peu bête, au dé­part il était ques­tion que Boy George en fasse par­tie, mais ils ne se sont pas en­ten­dus et, lui, a créé Culture Club. Ce vê­te­ment est fait à la main : ce n’est pas du prêt-à-por­ter made in Chi­na. J’ai le même mo­dèle dans plu­sieurs tis­sus, je le mets un peu n’im­porte quand. Il se dé­forme lé­gè­re­ment quand tu le portes, ça a de l’al- lure et, en plus, c’est très confor­table. Ce qui me plaît avec ce chan­dail, c’est qu’il a bien vieilli – j’as­pire à la même chose dans mon tra­vail, et par­ti­cu­liè­re­ment avec La Scien­ce­du­coeur. Ré­cu­pé­rer la grande tra­di­tion de la chan­son fran­çaise, la ju­me­ler à la mu­sique contem­po­raine d’avant-garde ( je pense à Phi­lip Glass et Steve Reich) et en ti­rer une chan­son d’au­jourd’hui, qui n’au­rait pas pu être com­po­sée il y a vingt ou qua­rante ans. Mon titre Al­pha­bet est un abé­cé­daire de tout ce qui m’a mar­qué ces quinze der­nières an­nées. J’y évoque Vi­vienne West­wood et un autre créa­teur de mode que j’aime beau­coup, Wal­ter Van Bei­ren­donck. Leurs vê­te­ments sont tou­jours très théâ­traux, spec­ta­cu­laires, et c’est exac­te­ment ce que je veux por­ter sur scène. Les ar­tistes sont là aus­si pour être un concentré de fan­tasmes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.