Au­pro Gramme.

Magazine M - - L' Édito - Ma­rie-Pierre Lan­neLongue

L’in­for­ma­tion, sur­tout de nos jours, a Le goût de L’im­mé­diat. Du temps réel, au rythme des alertes sur les écrans des té­lé­phones, dont on nous dit qu’il convient de les désac­ti­ver car elles sont an­xio­gènes. Mais l’ac­tua­li­té peut aus­si, même de nos jours, faire quelques pas de cô­té, ou en ar­rière. À la fois pour prendre du re­cul et aus­si pour éclai­rer, donc com­prendre. C’est ce que se pro­pose de faire cette se­maine, dans M Le ma­ga­zine du Monde, la jour­na­liste Zi­neb Dryef avec l’his­toire du code du tra­vail, dont la ver­sion la plus connue est le gros livre rouge édi­té par la mai­son Dal­loz. La ré­forme, pro­messe de cam­pagne du can­di­dat Ma­cron, im­mé­dia­te­ment mise en oeuvre par le pré­sident Ma­cron, sus­cite au­tant de pas­sions que d’ap­pré­hen­sions. Elle est d’ailleurs aus­si une source de stress pour l’équipe de Dal­loz qui a in­tro­duit dans le texte de l’édi­tion de l’an­née les chan­ge­ments oc­ca­sion­nés par les or­don­nances gou­ver­ne­men­tales en qua­si temps réel. Un tra­vail co­los­sal comme le sou­ligne, sur tous les tons, l’édi­teur. Re­ve­nir sur ses pas, c’est aus­si l’exer­cice au­quel se sont li­vrés, dans ce nu­mé­ro, Ch­loé Ae­be­rhardt et Fran­çois Krug. Ch­loé Ae­be­rhardt est al­lée à Bor­deaux ob­ser­ver com­ment cette ville on­to­lo­gi­que­ment dis­crète se penche sur son pas­sé né­grier dans une époque où de nom­breuses voix s’élèvent, no­tam­ment dans la jeune gé­né­ra­tion is­sue de l’im­mi­gra­tion, pour que la France solde son pas­sé es­cla­va­giste et co­lo­nial. Re­bap­ti­ser les rues ? Ins­tau­rer des com­mé­mo­ra­tions nou­velles ? Cé­lé­brer les hé­ros de luttes ou­bliées ? On sait que beau­coup crient au scan­dale, pointent des re­ven­di­ca­tions in­utiles, dan­ge­reuses, com­mu­nau­ta­ristes. Mais elles s’ins­tallent pour­tant, in­ter­ro­geant la mé­moire d’un pays qui semble dé­sor­mais avan­cer avec plusieurs mé­moires. De la place du pas­sé et des fautes com­mises, il est aus­si ques­tion dans le pa­pier que consacre à la Lé­gion d’hon­neur le jour­na­liste Fran­çois Krug. Tan­dis qu’Em­ma­nuel Ma­cron a an­non­cé qu’il avait en­ta­mé les dé­marches pour re­ti­rer au pro­duc­teur Har­vey Wein­stein la dis­tinc­tion su­prême, Krug a en­quê­té sur ceux qui ont dé­jà été frap­pés de cette in­di­gni­té. Il y a là une ga­le­rie d’es­crocs, d’agres­seurs sexuels, de fac­tieux et de col­la­bo­ra­teurs qui ont désho­no­ré la dis­tinc­tion qui leur était faite. Il y a sur­tout là de nom­breuses per­sonnes prêtes à tout pour gar­der la pré­cieuse dé­co­ra­tion… Ce fut le cas de Mau­rice Pa­pon, an­cien pré­fet vi­chyste, qui conti­nuait à la por­ter et s’est même fait en­ter­rer avec alors qu’on l’en avait pri­vé, mé­pri­sant la né­ces­si­té qu’il y a à re­gar­der en ar­rière. L’ac­tua­li­té se com­prend mieux comme ça.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.