Ils ont par­ti­ci­pé à ce nu­mé­ro.

Jour­na­liste — Pho­to­graphe — Illus­tra­teur Sty­liste — Chro­ni­queur — Grand re­por­ter

Magazine M - - Contributeurs -

Zi­neb dryef est jour­na­liste à M. Elle s’est plon­gée dans l’his­toire du code du tra­vail, ou­vrage cen­te­naire, sou­vent ré­duit à son en­ve­loppe : le pa­vé compte 3 300 pages, 11000 ar­ticles et pèse 1,4 kg. « L’his­toire ample, com­plexe et plu­tôt mé­con­nue du code du tra­vail per­met de com­prendre com­ment ce re­cueil de textes très aus­tère est de­ve­nu l’ob­jet de ten­sions po­li­tiques et so­ciales très vives. » (p. 43)

do­mi­nique per­rin, jour­na­liste, a en­quê­té sur le couple d’ar­tistes fu­sion­nel de la ren­trée lit­té­raire : la réa­li­sa­trice Eva Io­nes­co et l’écri­vain Si­mon Li­be­ra­ti. « Je me suis de­man­dé pour­quoi ce couple, à la fois mon­dain à Pa­ris et so­li­taire dans la fo­rêt de Retz, fas­cine au­tant. La ré­ponse se trouve sans doute dans la nos­tal­gie d’une époque : celle du Pa­lace, de la pé­riode punk et de li­ber­té des an­nées 1970. » (p. 56)

Craig Cut­ler, illus­tra­teur, croque cette se­maine le code du tra­vail. Qu’il voyage dans le monde en­tier ou qu’il shoote à New York ou à Los An­geles, il prête tou­jours une at­ten­tion par­ti­cu­lière au dé­tail et à la lu­mière. Il a no­tam­ment tra­vaillé pour Sam­sung, Au­di ou Mo­to­ro­la, et pour des pu­bli­ca­tions comme The New York Times Ma­ga­zine, The Wa­shing­ton Post Ma­ga­zine et Na­tio­nal Geo­gra­phic. (p. 43)

romain Cour­te­manChe a pho­to­gra­phié cette se­maine le duo mon­dain Io­nes­co-Li­be­ra­ti. Après un cur­sus de ci­né­ma à l’uni­ver­si­té de Mont­pel­lier, puis à l’École su­pé­rieure d’au­dio­vi­suel de Tou­louse, il in­tègre l’École des Go­be­lins, à Pa­ris. Dans tous ses tra­vaux, il cherche à lier tra­vail d’au­teur et dé­marche do­cu­men­taire. (p. 56)

Ch­loé ae­be­rhardt, jour­na­liste à M, s’est in­té­res­sée au pas­sé né­grier­deBor­deaux. «Aux­viiie siècle, comme Nantes et La Ro­chelle, la ville a par­ti­ci­pé au com­merce co­lo­nial, no­tam­ment à la traite des Noirs. Le sujet est long­temps res­té ta­bou. Alors qu’en France et aux États-Unis des as­so­cia­tions ré­clament que soient dé­bap­ti­sées les rues aux noms d’es­cla­va­gistes, j’ai cher­ché dans la ville des traces de cette mé­moire. » (p. 50)

fran­çois Krug, jour­na­liste, s’est in­té­res­sé aux cé­lé­bri­tés et aux in­con­nus s’étant vu re­ti­rer leur Lé­gion d’hon­neur. « Em­ma­nuel Ma­cron a an­non­cé à la té­lé­vi­sion qu’il al­lait re­ti­rer sa mé­daille à Har­vey Wein­stein, mais cette mé­dia­ti­sa­tion est ex­cep­tion­nelle. En réa­li­té, l’État fait tout pour com­pli­quer l’iden­ti­fi­ca­tion des dé­co­rés qu’il sanc­tionne : il s’agit de pré­ser­ver le pres­tige de l’ins­ti­tu­tion. » (p. 62)

pas­Cal amoyel, pho­to­graphe di­plô­mé de l’ENSP-Arles, a ar­pen­té les lieux du com­merce tri­an­gu­laire dans le port de Bor­deaux. Pour ses sé­ries, il com­bine des vues de style do­cu­men­taire avec une ap­proche ly­rique. Cer­taines de ses images, ex­po­sées en France et à l’étran­ger, font par­tie des col­lec­tions de la Bi­blio­thèque na­tio­nale de France, à Pa­ris. Il col­la­bore éga­le­ment avec la presse et les agences d’ar­chi­tec­ture. (p. 50)

mrZyK & mo­ri­Ceau, couple d’ar­tistes des­si­na­teurs, illustre notre en­quête sur la lé­gion du déshon­neur. De­puis leur ren­contre aux beaux-arts de Quim­per, le duo des­sinent à quatre mains pour des ex­po­si­tions, de la vais­selle, des clips, des ta­touages, des ap­plis, des livres pour en­fants ou des ti­ckets de mé­tro. Leurs pro­jets ? Un clip pour Jus­tice et un re­fuge pé­ri­ur­bain en forme de co­quillage à Bor­deaux. (p. 62)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.