Voir

Magicmaman Hors-série - - L’ODYSSÉE D’UN BÉBÉ -

Les vé­si­cules op­tiques – des­ti­nées à for­mer la ré­tine, le cris­tal­lin et le globe ocu­laire – ap­pa­raissent vers la 4e se­maine de la gros­sesse. Le nerf op­tique, lui, en­tame à la 6e se­maine son che­min du cer­veau jus­qu’à la ré­tine. Il l’at­tein­dra à la 7e ! Les bâ­ton­nets, cel­lules vi­suelles char­gées de la vi­sion en noir et blanc, et les cônes, res­pon­sables de la per­cep­tion de la cou­leur, n’ar­ri­ve­ront à ma­tu­ri­té qu’après la nais­sance. La vi­sion est le sens le moins sti­mu­lé pen­dant la gros­sesse. Rien de plus nor­mal puisque le foe­tus est plon­gé dans la pé­nombre. De plus, c’est seule­ment au cours du 6e mois qu’il se dé­cide à ou­vrir les pau­pières. Voit-il quelque chose ? La ca­vi­té am­nio­tique n’est pas com­plè­te­ment obs­cure et la lu­mière ex­té­rieure lui par­vient très at­té­nuée. Le foe­tus est sen­sible aux va­ria­tions d’in­ten­si­té lu­mi­neuse puisque son coeur s’ac­cé­lère si on ex­pose le ventre ma­ter­nel à une puis­sante lu­mière, ou si une source lu­mi­neuse est in­tro­duite dans l’uté­rus.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.