La toxé­mie gra­vi­dique, ou pré­éclamp­sie

Magicmaman Hors-série - - SANTÉ -

Due à une ano­ma­lie du pla­cen­ta, la pré­éclamp­sie in­duit de mau­vais échanges entre la mère et son en­fant. Les signes d’alerte : prise de poids su­bite, oe­dème tou­chant les che­villes, les mains et même le vi­sage, pré­sence d’al­bu­mine dans les urines et élé­va­tion anor­male de la ten­sion ar­té­rielle. Avec un trai­te­ment adap­té (re­pos al­lon­gé, mé­di­ca­ments pour faire bais­ser la ten­sion…), il est pos­sible d’ac­cou­cher à terme, d’un bé­bé en bonne san­té. Non dé­pis­tée ou non trai­tée, une toxé­mie gra­vi­dique peut abou­tir à une éclamp­sie. Ses symp­tômes : une brusque hausse de ten­sion, un pic éle­vé d’al­bu­mine dans les urines, des maux de tête, des troubles de la vue et sur­tout des signes évo­quant une crise d’épi­lep­sie (se­cousses ryth­mées de tout le corps et des yeux) pou­vant être sui­vis d’un co­ma. Une crise d’éclamp­sie est très grave pour la mère comme pour son bé­bé. Il faut in­ter­ve­nir en ur­gence pour ad­mi­nis­trer un trai­te­ment mé­di­cal et en­vi­sa­ger un ac­cou­che­ment ra­pide, sou­vent par cé­sa­rienne. Mais heu­reu­se­ment, la bonne sur­veillance de la gros­sesse rend dé­sor­mais cet ac­ci­dent très rare.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.