REPÉREZ SES DIF­FI­CUL­TÉS POUR L’AI­DER À LES SUR­MON­TER

Magicmaman - - Psycho Kids -

A l’école, il a du mal à faire ce que la maî­tresse de­mande. Peut-être n’a-t-il pas com­pris les consignes ? Es­sayez de com­prendre où se si­tue le pro­blème. Il lui manque peut-être juste une in­for­ma­tion. La maî­tresse de­mande de col­ler les gom­mettes au bon en­droit et il a ou­blié ce qu’était le bon en­droit, par exemple. En­cou­ra­gez-le à de­man­der une se­conde ex­pli­ca­tion : « Si tu ne com­prends pas ce que dit la maî­tresse, de­mande-lui de t’ex­pli­quer au­tre­ment. » Les gom­mettes bleues dans les jambes du bon­homme, c’est plus clair pour lui.

TÉMOIGNEZ-LUI VOTRE CONFIANCE

Le­quel d’entre nous ne s’est ja­mais heur­té au re­gard nor­ma­tif des autres ? « Ah bon, votre pe­tit Ar­thur n’est pas en­core propre/ne sait pas faire du vé­lo sans rou­lettes ?… » Avec l’en­trée à l’école, la pres­sion monte, l’éva­lua­tion com­mence. Dif­fi­cile de res­ter cool. « C’est comme si on ne de­vait pas se lou­per au dé­part car ce se­rait un mau­vais pré­sage pour toute la suite de la sco­la­ri­té, ob­serve Au­drey Akoun. Tant que notre en­fant ré­pond à ce qu’on at­tend de lui, nous conti­nuons à l’en­cou­ra­ger comme nous l’avons tou­jours fait. Mais qu’il ren­contre des dif­fi­cul­tés et nous com­men­çons à le re­gar­der dif­fé­rem­ment. Il nous in­quiète et nous ren­voie une image né­ga­tive de nous-mêmes. » C’est à ce mo­ment que cer­tains mots mal­heu­reux peuvent fran­chir nos lèvres : « Mais qu’est-ce qu’on va faire de toi si tu conti­nues comme ça ? » ou « Re­garde ta soeur elle a de bons ré­sul­tats, elle ». At­ten­tion, ces mots tuent la confiance. Votre en­fant a au contraire be­soin que vous le sou­te­niez. « Je sais que tu peux y ar­ri­ver. Si tu veux, on va le re­gar­der en­semble, ton exer­cice. » * Au­teures d’Ap­prendre au­tre­ment avec la pé­da­go­gie po­si­tive, Ey­rolles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.