À QUEL RYTHME ?

Magicmaman - - Beauté -

Tout dé­pend de la fu­ture ma­man et de son ni­veau de pra­tique spor­tive. Une femme très en­traî­née, dont la gros­sesse ne pré­sente au­cune com­pli­ca­tion, peut conti­nuer au rythme de 2 à 3 séances de 45 mi­nutes par se­maine jus­qu’au der­nier tri­mestre. En re­vanche, si l’on n’est pas très spor­tive, il n’est pas conseillé de dé­bu­ter la Zum­ba pen­dant la gros­sesse. Chaque mou­ve­ment de Zum­ba pos­sède une ver­sion high im­pact (très dy­na­mique) et une ver­sion low im­pact (faible in­ten­si­té). Ain­si, la fu­ture ma­man peut adap­ter ses mou­ve­ments : elle n’est pas obli­gée de tour­ner si la cho­ré­gra­phie le de­mande ou de

EN­CEINTE, ON PRA­TIQUE COM­MENT ?

La Zum­ba per­met avant tout de s’amu­ser (en­ceinte ou pas). En­ceinte, il est pré­fé­rable d’évi­ter les sauts pour ne pas faire pres­sion sur le pé­ri­née lors des chutes. Par ailleurs, plus le ventre gros­sit, plus l’équi­libre di­mi­nue et le centre de gra­vi­té change, donc attention. Les mou­ve­ments « twists » sont éga­le­ment à li­mi­ter car ils sol­li­citent le centre du corps et peuvent pro­vo­quer des dou­leurs li­ga­men­taires quand on est bien ronde. Les mou­ve­ments trop brusques, ceux où l’on doit se bais­ser, où l’on « roule » des reins, etc. sont bien évi­dem­ment à pros­crire. Res­tez tou­jours à l’écoute de votre corps. Si vous vous sen­tez es­souf­flée, faites une pause. Le but n’est pas de ter­mi­ner la séance mais de se dé­tendre (20-30 mi­nutes). En­fin, bu­vez : l’hy­dra­ta­tion est im­por­tante tout au long du cours.

POUR SE REN­SEI­GNER

Dans toutes les salles de sport ou sur le site zum­ba.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.