Et si c’est mon en­fant l’agres­seur ?

Magicmaman - - Education -

Pas simple de l’ame­ner à chan­ger d’at­ti­tude. In­ter­dire ne ser­vi­rait à rien, pu­nir non plus. Reste à faire ap­pel… à ce qu’il y a de meilleur en lui. « On peut lui ex­pli­quer qu’il y a deux sortes de co­pains, sug­gère Em­ma­nuelle Pi­quet. Le co­pain dont les autres ont peur parce qu’il est bru­tal et qu’il peut faire mal. Ou le co­pain que les autres re­cherchent parce qu’il est gen­til, ou­vert, drôle, in­té­res­sant… Met­tez les choses à plat : « Evi­dem­ment, quand on n’a pas toutes ces qua­li­tés, c’est dif­fi­cile de se faire des co­pains. Mais, moi, je pense que tu as toutes ces qua­li­tés, alors je trouve dom­mage que tu ne t’en serves pas. C’est à toi de voir quel co­pain tu veux être… » Une fa­çon de faire plus res­pon­sa­bi­li­sante et plus ef­fi­cace.»

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.