Cé­lé­bra­tion

Magicmaman - - En bref -

Ba­by sho­wer po­wer !

Pré­pa­rer sa ba­by sho­wer ? Fa­cile ! Dé­co, ca­deaux, jeux… Va­nes­sa Gran­gé, spé­cia­liste en la ma­tière, fon­da­trice de French­ma­man.com, ré­pond à toutes nos ques­tions pour nous ai­der à or­ga­ni­ser un évé­ne­ment in­ou­bliable !

Ar­ri­vée en France il y a une dou­zaine d’an­nées, por­tée par les sé­ries amé­ri­caines telles que Sex

and the ci­ty ou Friends, la ba­by sho­wer, cette fête amé­ri­caine qui cé­lèbre la fu­ture ma­man et son bé­bé, a connu de­puis des hauts et des bas. Adop­tée ra­pi­de­ment, c’est tout aus­si vite qu’elle a été pla­car­di­sée et ju­gée rin­garde. Mais gare à ceux qui au­raient en­ter­ré la ba­by sho­wer trop vite : en 2017, cette fête pré­na­tale a fait son grand come-back ! Or­ga­ni­sa­tion, ca­deaux, jeux…

QUAND DOIT-ON OR­GA­NI­SER LA BA­BY SHO­WER ?

La pé­riode idéale est le der­nier trimestre de la gros­sesse, entre les sep­tième et hui­tième mois plus par­ti­cu­liè­re­ment. A ce mo­ment-là, la fu­ture ma­man est dé­bar­ras­sée de ses nau­sées et coups de fa­tigue des pre­miers mois, la gros­sesse est bien ins­tal­lée et le bé­bé viable.

TRA­DI­TION­NEL­LE­MENT, CETTE FÊTE EST EX­CLU­SI­VE­MENT FÉ­MI­NINE. MAIS, AU­JOURD’HUI, EST-CE TOU­JOURS LE CAS ?

Ef­fec­ti­ve­ment, nous voyons de plus en plus de fu­turs pa­pas et leurs amis as­sis­tés à l’évé­ne­ment ou ve­nir à la fin de ce­lui-ci afin de par­ta­ger ce mo­ment convi­vial. Ce­la per­met aus­si de « tes­ter » le fu­tur pa­pa sur ces « ap­ti­tudes » en lui de­man­dant de par­ti­ci­per à des jeux. Et ce­la re­lance tou­jours l’am­biance de la ba­by sho­wer !

À LA MAI­SON OU DANS UN EN­DROIT PLUS INSOLITE (SA­LON DE THÉ, COFFEE-SHOP, CONCEPT STORE), QUELLE EST LA TEN­DANCE DÉ­CO 2017-2018 À ADOP­TER ?

Exit le style tra­di­tion­nel amé­ri­cain ju­gé trop « me­ringue » et « cul cul la pra­line ». Les ma­té­riaux na­tu­rels, vi­suels gra­phiques et simples, cou­leurs fraîches, à la fois vi­ta­mi­nées et pas­tel type co­rail, vert amande, jaune clair, gris doux sont ac­tuel­le­ment très ten­dance. Le home made a beau­coup de suc­cès aus­si. Fa­bri­quer soi-même sa dé­co (guir­landes, fa­nions…) cor­res­pond tout à fait à l’es­prit de la ba­by sho­wer. Ce­pen­dant, j’ai re­mar­qué que les ha­bi­tudes ont la vie dure : le rose et le bleu res­tent en­core des cou­leurs très de­man­dées. Ce­la dit, beau­coup de pa­rents, choi­sis­sant de gar­der la surprise du sexe de bé­bé jus­qu’au mo­ment de la nais­sance, optent pour une cou­leur mixte.

QUEL EST LE TOP 5 DES CA­DEAUX À OF­FRIR À LA MA­MAN ?

Il y en a tel­le­ment. Le dia­per cake (gâ­teau de couches) reste LA pièce maî­tresse et il se doit de trô­ner sur la sweet table (le buf­fet de su­cre­ries dres­sé pour l’oc­ca­sion). On en pro­fite pour le truf­fer de ca­deaux sur­prises pour le bé­bé. Les soins beau­té à do­mi­cile, les box ma­ter­ni­té, les al­bums de nais­sance, et un pa­nier gour­mand de pe­tits plai­sirs à dé­vo­rer dé­con­seillés pen­dant la gros­sesse que la ma­man dé­gus­te­ra à son re­tour de la ma­ter­ni­té. On aime tou­jours au­tant le jeu de la pe­lote de laine (es­ti­mer le tour de taille de la ma­man avec un mor­ceau de laine), de­vi­ner le pré­nom, le poids et la taille à la nais­sance du bé­bé, qu’on ins­cri­ra sur un ca­hier, le jeu du chan­ge­ment de couche, et l’ate­lier de cus­to­mi­sa­tion de bo­dies par les in­vi­tés…

QUEL BUD­GET FAUT-IL PRÉ­VOIR ?

Dé­co, buf­fet, vais­selle je­table, pe­tits sou­ve­nirs à of­frir… Comp­tez en­vi­ron 25-30 € par in­vi­tés si vous or­ga­ni­sez vous-même la fête. Avec un pro, les for­mules sont nom­breuses et les prix va­rient. Votre bud­get est li­mi­té ? Pen­sez au DIY pour la dé­co, de­man­dez de l’aide pour faire des pâ­tis­se­ries et des jus de fruits frais home made.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.