L’ÉDITO

PAR SO­NIA LAZZARI

Maison Côté Est - - L’ÉDITO -

Une pé­riode de crois­sance éco­no­mique glo­rieuse, une culture des loi­sirs en pleine ex­pan­sion et un op­ti­misme radieux : les an­nées 1960 furent l’ar­rière- plan dé­com­plexé du fa­meux « plan neige », char­gé de re­dy­na­mi­ser les Alpes, en voie de dé­ser­ti­fi­ca­tion ra­pide. Ur­ba­nistes et ar­chi­tectes oeuvrent de concert pour ima­gi­ner une nou­velle mon­tagne, « un concept de sta­tions d’al­ti­tude très fonc­tion­nelles, au ser­vice du ski, fon­dées sur un ur­ba­nisme vertical ». On ne cherche plus à s’in­té­grer au site na­tu­rel, par une ar­chi­tec­ture im­po­sante, mais à ré­pondre à la gran­deur des pay­sages. Ins­pi­rées du style ur­bain, les in­fra­struc­tures sont re­pen­sées pour fa­ci­li­ter le sé­jour du tou­riste- skieur. Au cours de ces an­nées folles, la fa­mille des sta­tions de la 3e gé­né­ra­tion, à l’hon­neur dans nos pages, ne ces­se­ra de s’agran­dir. Avoriaz – qui fête cette an­née ses 50 ans –, Flaine, La Plagne, Les Me­nuires, Les Arcs, toutes té­moignent de cette fré­né­sie créa­trice qui a lais­sé beau­coup de bon, voire de très bon – ins­crip­tions aux Mo­nu­ments his­to­riques, la­bel Pa­tri­moine du XXe siècle – et quelques ex­cès… Pas un gramme de bé­ton en re­vanche au- de­là du cercle po­laire, dans la blan­cheur im­ma­cu­lée des terres la­pones, où nous avons dé­cou­vert une culture sin­gu­lière, prise entre deux mondes, fé­rue de de­si­gn mais vis­cé­ra­le­ment at­ta­chée à ses tra­di­tions. Une fron­tière des mondes qui prend toute sa sub­stance au coeur de la nuit lorsque, zé­brée de lu­mières fan­tas­ma­go­riques, elle ouvre les portes du mer­veilleux, tan­dis que Terre et ciel se mé­langent dans des au­rores bo­réales dont le nom est dé­jà un ap­pel au rêve. Ins­tant de grâce éga­le­ment avec Mar­tin Hill, ar­tiste de l’éphé­mère, qui ins­taure un dia­logue dé­li­cat, l’es­pace de quelques jours, de quelques mois, avec les grands es­paces des mon­tagnes néo-zé­lan­daises où d’ailleurs. Une poi­gnée de brin­dilles, quelques pierres amon­ce­lées : une oeuvre de l’es­sen­tiel, sa­vam­ment or­ches­trée, afin de « prendre conscience que la ri­chesse du pay­sage com­mence par un simple re­gard », di­sait l’ar­tiste Ch­ris­tophe Gon­net, à l’oeuvre lui au coeur du massif du San­cy. Cha­cun à sa fa­çon, ar­chi­tectes, ur­ba­nistes, de­si­gners, ar­tistes du land art, mi­lite ar­dem­ment, poin­tant vers l’avant-garde, la dé­fense d’une culture au­tar­cique ou vers l’art de la su­bli­ma­tion. Une plu­ra­li­té de re­gards qui des­sine une mon­tagne vi­sion­naire, ins­pi­ra­trice, nour­ri­cière, qui nous anime tout au­tant.

Quand la mon­tagne ré­sonne de toutes les forces créa­trices qui se nour­rissent de ses vi­bra­tions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.