AN­DERS ZORN, L’OEIL SUÉ­DOIS

APRÈS AVOIR EX­PO­SÉ EN 2014 SON COM­PA­TRIOTE CARL LARSSON, LE PE­TIT PA­LAIS CONSACRE AU­JOURD’HUI UNE RÉ­TROS­PEC­TIVE, AVEC PRÈS DE 150 OEUVRES, À L’AUTRE GRAND PEINTRE SUÉ­DOIS DE LA FIN DU XIXE SIÈCLE, AN­DERS ZORN.

Maison Côté Est - - INSTANT D’ART - Fi­gure artistique in­con­tour­nable PAR Laurence de Ca­lan

à l’aube du XXe siècle, le peintre vir­tuose An­ders Zorn (1860-1920) a abor­dé avec le même bon­heur nombre de dis­ci­plines. À l’huile, à l’aqua­relle ou à la gouache, l’ar­tiste a su­bli­mé avec un même ta­lent por­traits mon­dains, pay­sages, voyages, scènes bu­co­liques ou folk­lo­riques de son pays mais s’est illus­tré aus­si avec ses gra­vures ou même en pho­to­gra­phie. À l’ins­tar de l’Es­pa­gnol Joa­quín So­rol­la, de l’Ita­lien Gio­van­ni Bol­di­ni ou du Fran­çais Al­bert Bes­nard, le maître sué­dois a ap­por­té à son art une mo­der­ni­té nou­velle et a ra­con­té son époque avec une ar­deur in­édite dans le trait, une har­diesse dans les éclai­rages et les ca­drages qui pré­fi­gu­raient dé­jà les mou­ve­ments du XXe siècle. Le suc­cès et la no­to­rié­té de l’ar­tiste scan­di­nave dé­pas­saient les fron­tières de son pays na­tal, et si San Fran­cis­co, New York ou sa ré­gion d’ori­gine lui ont sou­vent ren­du hom­mage, Pa­ris lui de­vait de­puis long­temps ce re­tour en pleine lu­mière. Les com­mis­saires de cette ex­po­si­tion d’en­ver­gure, Jo­han Ce­der­lund, di­rec­teur du Zorn­mu­seet de Mo­ra, Carl-Jo­han Ols­son, conser­va­teur au Na­tio­nal­mu­seum de Stock­holm, ain­si que Ch­ris­tophe Le­ri­bault, di­rec­teur du Pe­tit Pa­lais, et Dominique Morel, son conser­va­teur gé­né­ral, ont su ma­gni­fier l’élé­gance d’un ta­lent qui, après plus d’un siècle, n’en fi­nit pas de nous éblouir. Scènes poé­tiques au jar­din ou sur l’eau, cla­po­tis des rames de ca­no­tiers et de gon­do­liers, douce in­ti­mi­té des bro­deuses et tri­co­teuses, des belles en­dor­mies et bai­gneuses nues, quo­ti­dien ten­dre­ment sai­si de la lec­ture d’un jour­nal ou d’un tra­jet en om­ni­bus, gla­mour des nuits pa­ri­siennes en te­nues d’époque… Tout un monde à re­dé­cou­vrir au fil des chefs- d’oeuvre prê­tés par plu­sieurs ins­ti­tu­tions fran­çaises et scan­di­naves comme le Na­tio­nal­mu­seum de Stock­holm, par­te­naire du pro­jet, ou par des col­lec­tion­neurs pri­vés. Grâce à eux, An­ders Zorn nous en­traîne dans son pé­riple en­chan­teur d’Eu­ro­péen avant l’heure, et nous émer­veille en­core !

AN­DERS ZORN

— Jus­qu’au 17 dé­cembre, Pe­tit Pa­lais, ave­nue Wins­tonC­hur­chill, 75008, du mar­di au di­manche de 10 h à 18 heures (21 h le ven­dre­di), pe­tit­pa­lais.pa­ris.fr

1.

2. 1. La Gar­dienne de vaches, huile sur toile, 1908, mu­sée Zorn, Mo­ra, Suède. huile sur toile, 1891, mu­sée Zorn, Mo­ra, Suède.

3. 2. Minuit, 3. Danse de la Saint-Jean, huile sur toile, 1901, Na­tio­nal­mu­seum, Stock­holm, Suède.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.