1. 2.

Maison Côté Est - - L’INSTANT -

Per­siennes un peu dé­glin­guées et jar­di­nières fleu­ries, la vieille mai­rie de Fresnes-au-Mont abrite les bu­reaux de Vent des Fo­rêts, une uto­pie ar­tis­tique qui a pris vie en 1997. Une poi­gnée de tout pe­tits vil­lages meu­siens s’était mis en tête d’ac­cueillir des ar­tistes contem­po­rains, dont les oeuvres sur me­sure fe­raient de leur ter­ri­toire un grand es­pace d’art. « Les ar­tistes que je choi­sis sont vierges de tout pro­jet, c’est ca­pi­tal », dit Pas­cal Yo­net, l’ac­tuel di­rec­teur ar­tis­tique qui leur fait dé­cou­vrir, bottes aux pieds, cinq mille hec­tares d’une grande beau­té. Sous le so­leil ou la pluie, qui rend les fu­taies plus denses et mys­té­rieuses. Ils trouvent là ma­tière à rê­ver, à ima­gi­ner, mais aus­si à ren­con­trer, à fa­bri­quer, à tur­bi­ner. Car on n’est pas dans un parc, ici, mais dans un pays agri­cole et fo­res­tier qui vit ! Et Vent des Fo­rêts en­cou­rage vi­ve­ment les col­la­bo­ra­tions entre les bé­né­voles, les ly­cées pro­fes­sion­nels, les ar­ti­sans du coin qui ouvrent grand les portes de leur ate­lier et les ar­tistes ra­vis de cette op­por­tu­ni­té. Cham­pionne toutes ca­té­go­ries, la de­si­gner Ma­ta­li Cras­set, pour ses Mai­sons syl­vestres, avait mis à con­tri­bu­tion en 2011 chau­dron­ne­rie, scie­rie, tailleur d’es­sis, ébé­niste, tour­neur sur bois, for­ge­ron, vannier, po­tier pour le gros oeuvre, le mo­bi­lier et la vais­selle. Jus­qu’aux re­li­gieuses de Ver­dun qui avaient fait ses cou­ver­tures en pi­qué ! Au­jourd’hui, on peut pas­ser la nuit dans son Ni­choir, bi­jou de style et de so­brié­té sans eau, ni élec­tri­ci­té. Une oeuvre d’art à ha­bi­ter, avec un jer­ri­can, un pa­nier de pro­duits lor­rains réunis par Vent des Fo­rêts, et tant d’ani­maux à sur­prendre qu’un jeune couple a écrit dans le livre d’or : « C’est comme un film de Dis­ney ! ». Ou de Miya­za­ki, pour la poé­sie… De ce camp de base idéal, on peut par­cou­rir entre champs et fo­rêts sept cir­cuits qui re­lient les oeuvres entre elles en une à cinq heures de marche. Ex­po­sées « au temps qu’il fait et au temps qui passe », elles sont une cen­taine, fa­ciles à lo­ca­li­ser grâce à un site, une nou­velle ap­pli et une carte, tous très bien fi­chus. 2018 se­ra un bon cru: onze oeuvres sont en cours de réa­li­sa­tion. Elles se­ront inau­gu­rées le 15 juillet. On at­tend im­pa­tiem­ment les ruches en terre de Maurice Chau­dière, les per­son­nages en bé­ton du Tchèque Ma­touš Li­pus, Aman­dine Gu­ru­cea­ga qui ar­rive de la Vil­la Ar­son et d’une ré­si­dence LVMH Mé­tiers d’Art ou en­core Pa­trick Neu, dont le pe­tit ange à ailes va­riables se­ra le tré­sor du pre­mier par­cours de géo­ca­ching ini­tié cette an­née. Le Vent des Fo­rêts se lève… Vous al­lez ado­rer. Avant de fi­nir au ca­fé de Mme Si­mon, l’es­ta­mi­net qui a le swag à La­hay­meix !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.