L’INSTANT

L’art s’em­pare de Nantes, entre la ré­ou­ver­ture du mu­sée des Beaux-Arts et l’es­prit créa­tif de la XXe édi­tion du « Voyage à Nantes ».

Maison Côté Ouest - - N° 131 - PAR Anne-Laure Mu­rier

De l'an­cienne usine L U, scène na­tio­nale entre la gare et le châ­teau, à l'île de Nantes, chan­tier créa­tif en bord de Loire, l'art dans l'es­pace pu­blic est la marque du «Voyage à Nantes ». De­puis le 23 juin, le mu­sée d'Arts em­barque dans l'aven­ture... Ceux qui aiment la culture pren­dront le train, le tram, leurs pieds ou en­core le ba­teau!

Hors du centre-ville, le « Voyage à Nantes » pour­suit son fil ar­tis­tique : « Lu­nar Tree » fait dé­col­ler la butte Sainte-Anne ; dans le quar­tier Ma­la­koff, « Péage sau­vage » donne un ti­cket à l’in­té­rêt gé­né­ral... Une odys­sée en vogue jus­qu’à Saint-Na­zaire, à vi­si­ter li­bre­ment ou lors d’une croi­sière com­men­tée, voire mu­si­cale, par un mix d’ar­tistes et de DJ.

« L’art bous­cule la ville » , to­ni­true Nantes à qui veut l’en­tendre. Elle le peut, tant la culture y a ef­fron­té­ment droit de ci­té. Der­nière pro­duc­tion en date : la ré­ou­ver­ture du mu­sée de Nantes après six ans de ré­no­va­tion et d’ex­ten­sion, pour la ba­ga­telle de 88,5 mil­lions d’eu­ros – dont près de 80 % à la charge de la ville et de la mé­tro­pole. Dès le week-end inau­gu­ral, l’écrin des­si­né par le ca­bi­net d’ar­chi­tectes bri­tan­niques Stan­ton Williams a ai­man­té 16 000 per­sonnes, ve­nues (re)dé­cou­vrir neuf cents oeuvres, de­puis Georges de La Tour au XVIIe siècle jus­qu’à Mar­tial Raysse au­jourd’hui, mais aus­si des ins­tal­la­tions sai­son­nières. Avec De l’air, de

la lu­mière et du temps, Su­san­na Frit­scher fait vi­brer l’es­pace mo­nu­men­tal du pa­tio par la grâce de fils de si­li­cone trans­lu­cides, com­plé­tés par quatre sculp­tures so­nores en plexi­glas ; dans la cha­pelle de l’Ora­toire, dé­sor­mais re­liée au mu­sée, c’est le vi­déaste Bill Vio­la qui pro­pose une ex­pé­rience aus­si sen­so­rielle qu’émou­vante, soit un trip­tyque au­tour de la nais­sance, de la mort et de la re­nais­sance ; en­fin, pen­dant que l’ac­cro­chage Femmes, icônes et sub­ver­sions ques­tionne les ca­nons fé­mi­nins au gré des col­lec­tions

an­ciennes,Le­bel ré­vèle le cette fonds fi­gu­rede do­ta­tion créa­trice Jean-Jac­que­set fé­dé­ra­trice, col­lec­tion­neur de Mar­cel Du­champ, pré­cur­seur eu­ro­péen des hap­pe­nings... « As­sez unique en France, grâce à des po­li­tiques d’ac­qui­si­tion dy­na­miques, ce dia­logue entre l’art an­cien et l’art contem­po­rain éveille le re­gard de toutes les gé­né­ra­tions » , com­mente So­phie Lé­vy, di­rec­trice du mu­sée de­puis un an. Cette « es­tran­gère » se dit ins­pi­rée par le ter­ri­toire. « Entre terre et mer, bre­ton et dans les Pays de la Loire, aris­to et re­belle... Cette iden­ti­té in­stable est très por­teuse pour la créa­tion ! » Pour preuve, les 51 autres ja­lons de la ligne verte qui sillonne Nantes sur 12 ki­lo­mètres et mettent à jour « Le Voyage » chaque été, dans un jeu de piste aus­si ar­tis­tique que

pa­tri­mo­nial. « Cette an­née, trois places sont in­ves­ties par des ar­tistes d’une même gé­né­ra­tion, qui ont trai­té de l’aban­don, de la ruine, de l’ou­bli – en clair d’une so­cié­té à la peine, dan­ge­reu­se­ment proche de la bas­cule » , pointe Jean Blaise. Les ar­tistes ne se­raient pas là « pour amu­ser la ga­le­rie » ? Pi­rouette du pro­gram­ma­teur tru­blion, à voir le to­bog­gan ver­ti­gi­neux du châ­teau et autres prises d’as­saut poé­tiques ! mu­see­darts­de­nantes.fr et le­voya­gea­nantes.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.