NOTES D’HÔ­TEL

AU COEUR MÊME DU DO­MAINE NA­TIO­NAL DE CHAM­BORD, À QUELQUES PAS DU CÉ­LÈBRE CH­TEAU, UN RE­LAIS DE CHARME 4 ÉTOILES VIENT D’ÊTRE RE­VI­SI­TÉ PAR JEAN- MI­CHEL WIL­MOTTE.

Maison Côté Ouest - - LE SOMMAIRE - PAR Lau­rence de Ca­lan

Le Châ­teau de Cham­bord abrite dé­sor­mais, en son parc, un re­lais de charme re­vi­si­té par Jean-Mi­chel Wil­motte. Près d’Avranches, un ma­noir ins­pi­ré par les nuances tendres des hor­ten­sias.

Qui ne rê­ve­rait de dor­mir à l’ombre du châ­teau my­thique de Fran­çois Ier ? Une fo­lie pour­tant ac­ces­sible à une cin­quan­taine de mètres seule­ment du ma­jes­tueux em­blème de la Re­nais­sance, sym­bole de l’art de vivre à la fran­çaise et clas­sé au pa­tri­moine mon­dial de l’Unes­co. Im­plan­té au coeur du do­maine na­tio­nal de Cham­bord, vé­ri­table « pay­sage cultu­rel vi­vant » et plus grand parc fo­res­tier clos de murs d’Eu­rope, soit 5 440 hec­tares (la taille de Pa­ris in­tra-mu­ros !), le Re­lais de Cham­bord, unique à jouir d’un tel pri­vi­lège, a fait ap­pel à l’ar­chi­tecte Jean-Mi­chel Wil­motte pour su­bli­mer et mo­der­ni­ser ses murs. Une aile a été ajou­tée, la fa­çade ha­billée d’ar­doises et de fe­nêtres aux lignes ver­ti­cales, la dé­co­ra­tion en­tiè­re­ment re­pen­sée afin de mê­ler contem­po­rain et chic, confort et raf­fi­ne­ment. Dans les cin­quante-cinq chambres et suites, l’at­mo­sphère est don­née par le bois, les étoffes unies ou à des­sins géo­mé­triques, les teintes sobres et chaudes, les cé­ra­miques d’Et­tore Sott­sass ou en­core les lu­mi­naires d’Adrien Gar­dère. Cha­cune d’elles pos­sède un spec­ta­cu­laire dé­cor en trompe l’oeil, ins­pi­ré d’un dé­tail d’ar­chi­tec­ture du châ­teau ou bien de la fo­rêt proche. Bai­gnés de la douce lu­mière de la val­lée de la Loire, les es­paces de vie du rez-de-chaus­sée cultivent une am­biance ré­so­lu­ment cam­pagne entre che­mi­née, bibliothèque, billard et pe­tit jar­din bo­ta­nique in­té­rieur. En­tiè­re­ment tour­né vers le pres­ti­gieux châ­teau, le res­tau­rant « bis­tro­no­mique », par­que­té et do­té de confor­tables fau­teuils à car­reaux noirs et blancs, pro­pose une cui­sine simple de pro­duits ré­gio­naux. À la belle sai­son, il s’ouvre sur une im­mense ter­rasse d’où l’ho­ri­zon est... tout à fait royal ! Cô­té dé­tente, ham­mam, sau­na, ca­bines de soins et ja­cuz­zi ex­té­rieur rap­pellent que la mo­der­ni­té a du bon. Pour la ba­lade, huit cents hec­tares du su­perbe do­maine sont ac­ces­sibles aux pro­me­neurs épris d’oxy­gène, et par­se­més d’ob­ser­va­toires d’où l’on peut ad­mi­rer la vie de la fo­rêt et de ses ha­bi­tants. Histoire, élé­gance, mys­tère, trois qua­li­tés ici réunies et que le roi Fran­çois au­rait sû­re­ment ap­pré­ciées pour nous lais­ser par­ta­ger ain­si son in­ti­mi­té...

1. 2.

1. D’une su­per­fi­cie de 5 440 hec­tares, le do­maine na­tio­nal de Cham­bord fait écrin au châ­teau du roi Fran­çois 1er, joyau clas­sé au pa­tri­moine mon­dial de l’Unes­co. 2. Les suites par­que­tées, vastes de plus d’une tren­taine de mètres car­rés, dis­posent d’un es­pace salon et d’un coin bu­reau. Comme les chambres, elles donnent sur le châ­teau, sur la place Saint-Louis ou sur la ri­vière du Cos­son, et sont dé­co­rées de grands trompe-l’oeil ins­pi­rés du châ­teau ou de la fo­rêt voi­sine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.