MA CA­BANE OCÉANE

Maison Côté Ouest - - LE SOMMAIRE - PHO­TOS Jé­rôme Cho­beaux PAR Lau­rence de Ca­lan

Dans les Landes, une mai­son­nette ins­pi­rée des abris tra­di­tion­nels de ré­si­niers.

Si­tuée en bor­dure d’un ai­rial lan­dais, cette ca­bane s’ins­pire des abris tra­di­tion­nels de ré­si­niers. Entre bois et Océan, au­to­nome, confor­table, elle mêle sim­pli­ci­té, éco­lo­gie, con­cep­tion in­gé­nieuse et es­prit très contem­po­rain.

DANS LA PI­NÈDE Construite en pin lo­cal, la ca­bane est peinte en noir de Fa­lun sué­dois à l’ex­té­rieur et lais­sée na­tu­relle à l’in­té­rieur. Elle s’ouvre par une grande porte en ac­cor­déon. La par­tie sa­ni­taire se trouve à l’ar­rière. Le toit est en bac acier.

DÉ­CO CHI­NÉE PAGE DE GAUCHE La ban­quette Ikea en mé­tal ap­porte la mo­der­ni­té. Ses ver­ti­cales font écho à celles des fe­nêtres. Ob­jets chi­nés ici et là par Syl­vie.

CI- CONTRE 1.

Mous­ti­quaire et por­tant en bois pour vê­te­ments dans la chambre. Au fond, on aper­çoit la cui­sine-salle de bains et son bac de chan­tier po­sé à même le bois. Au sol, des tra­verses en chêne na­tu­rel. 2.

En guise de fe­nêtre, un vo­let s’ouvre sur le pay­sage puis, re­fer­mé, re­prend la teinte des murs en bois.

Pour la qua­li­té de son pin ma­ri­time (ce­lui de la ca­bane) et le sa­voir-faire de cette en­tre­prise fa­mi­liale fon­dée en 1895 par Au­gus­tin Les­bats, Les­bats Scie­ries d’Aqui­taine à Léon. Pour l’amour et la taille di­recte du bois (chêne, châ­tai­gnier, aca­jou d’Afrique) de ce di­plô­mé des Mé­tiers d’art aux créa­tions épu­rées, Sé­bas­tien Gleize, sculp­teur à Léon. Pour les flam­boyantes et ma­giques réa­li­sa­tions de cet as du souf­flage et du fa­çon­nage, le « domp­teur de verre » Xa­vier Car­rère à Ma­gescq. Pour l’am­biance et les in­nom­brables tré­sors à chi­ner, l’in­con­tour­nable Fête des bro­can­teurs à Port-de-Lanne, les 14 et 15 août. — Adresses page 146

Lorsque son amie Syl­vie, pro­prié­taire d’un ter­rain près de Dax et dé­si­reuse d’un lieu sur place pen­dant la construc­tion de sa mai­son, de­man­da à Thier­ry Peltrault de lui des­si­ner une ca­bane au plus vite, et la moins chère pos­sible, l’ar­chi­tecte aux ori­gines lan­daises re­le­va le dé­fi ! Pour ce di­rec­teur ar­tis­tique de bou­tiques de luxe, ha­bi­tué à amé­na­ger les plus beaux in­té­rieurs d’Eu­rope ou des États-Unis, c’était un re­tour au mi­ni­ma­lisme des an­nées 30, à ce cou­rant nom­mé « Exis­tenz­mi­ni­mum » ou « ha­bi­ta­tion mi­ni­mum » qu’illus­tra ja­dis Le Cor­bu­sier avec son ca­ba­non de Ro­que­brune-Cap-Mar­tin. Au­tour de ce vaste ai­rial – ter­rain d’herbe, de chênes et de pins sur le­quel donnent les ha­bi­ta­tions lan­daises –, plu­sieurs amis de Syl­vie vien­dront pas­ser l’été dans leurs mai­sons res­pec­tives. Pour ré­pondre à son rêve, Thier­ry a ima­gi­né une in­ter­pré­ta­tion contem­po­raine de la tra­di­tion­nelle ca­bane de ré­si­niers, sans dé­pas­ser les 20 m2 qui né­ces­sitent un per­mis de construire, et en quelques se­maines seule­ment, grâce au sa­voir-faire d’un ar­ti­san de la ré­gion. La struc­ture est en pin lo­cal, na­tu­rel à l’in­té­rieur, en­duit à l’ex­té­rieur de pein­ture sué­doise noire de Fa­lun, non toxique et du­rable. Le toit en bac acier est iso­lé par dix cen­ti­mètres de mousse. Une grande porte en ac­cor­déon mène à la par­tie sé­jour au sol de bé­ton lis­sé, agré­men­tée d’un pe­tit poêle pour les jours de pluie et d’une ban­quette contem­po­raine. Com­po­sée comme une suite, la ca­bane n’a pas l’élec­tri­ci­té et s’éclaire par des lampes torches, mais elle laisse en­trer la lu­mière du jour par un in­gé­nieux sys­tème de fe­nêtre ho­ri­zon­tale : re­mon­té, le vo­let dé­voile la na­ture fa­çon ta­bleau vé­gé­tal ; ra­bat­tu, il re­prend sa teinte na­tu­relle et se fond dans la pa­roi. Sé­pa­rée par une simple éta­gère, la chambre dis­pose d’un porte-cintres sus­pen­du en bois et d’une mous­ti­quaire au­tour du lit. À l’ar­rière de la ca­bane, au-de­là d’un pas­sage à l’air libre, trois al­véoles ap­portent l’au­to­no­mie sa­ni­taire : l’une pour les toi­lettes sèches, la se­conde pour la douche aé­rienne avec ré­cu­pé­ra­teur d’eau et la troi­sième pour la cui­sine-salle de bains et son bac de chan­tier en plas­tique. Des ma­driers en chêne en­serrent les tra­verses de bois na­tu­rel de la ter­rasse et celles de l’ar­rière. « Au­cun ma­té­riau brut n’a été re­cou­pé, il n’y a pas eu de perte. Pour un coût fi­nal très rai­son­nable ! » L’ha­bi­ter toute l’an­née ? « Pour­quoi pas, ré­pond Thier­ry, il suf­fi­rait de bien l’iso­ler. » Cet été, la ter­rasse re­join­dra la vraie mai­son, éco­lo­gique elle aus­si et tour­née au sud vers le vil­lage, et la ca­bane pour­ra alors ac­cueillir les hôtes de pas­sage!

1. 2. 3. 1. 2.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.