CABOTAGE NOURRICIER

Maison Côté Ouest - - L’ÉVASION -

Une baie pro­té­gée, ali­men­tée à la fois par

l’Océan et par plus de 32 cours d’eau, cein­tu­rée par un cor­don de pins qui plante un pou­mon vert dans des ef­fluves io­dés : « on

est une île à l’en­vers » , s’en­or­gueillit Isa­belle La­ban-Hec­quet, au nom du syn­di­cat in­ter­com­mu­nal du bas­sin d’Ar­ca­chon. Celle qui par­tage la vie avec un os­tréi­cul­teur mul­ti­mé­daillé sait par­ler, no­tam­ment, de ce pay­sage fa­çon­né par ces tra­vailleurs de la mer. Au large, les parcs d’huîtres sont dé­li­mi­tés par des pi­gnots, jouant par ailleurs les amarres. Sup­port des poches qu’on im­merge et re­tourne de l’éle­vage à la pro­duc­tion, les tuiles chau­lées té­moignent aus­si de la ty­pi­ci­té de ce sa­voir-faire. Que dire des ca­banes de dé­gus­ta­tion, qui hissent elles aus­si les cou­leurs os­tréi­coles d’un pe­tit port à un autre, comme au Rou­tiou­tiou à Gu­jan-Mes­tras ? « C’est un mé­tier pas­sion » , af­firment, l’oeil gour­mand, Fabrice et Gé­ral­dine Vi­gier, entre une dou­zaine d’huîtres creuses et le pâ­té gas­con à cro­quer entre deux. Parce qu’il re­quiert des em­bar­ca­tions de tra­vail, la construc­tion na­vale s’est épa­nouie dans son sillage. À quelques en­ca­blures sur le port de poche de Lar­ros, soit un des sept qui ancrent la « ca­pi­tale de l’huître » , le chan­tier Du­bour­dieu ex­celle ain­si de­puis 1800. « La

mo­der­ni­té, c’est la tra­di­tion en marche » , prône cette en­tre­prise du pa­tri­moine vi­vant, à l’ins­tar de son « Pic­nic Sport » réa­li­sé avec la mai­son Cour­règes. Lignes pures, tables en Plexi­glas, Ker­rock blanc sur le ta­bleau de bord : le « White Ocean » a un de­si­gn lu­mi­neux. Sur la pointe de l’Ai­guillon, ce sont un bac à voile et un ma­que­reau­tier que Bô Yach­ting met dans le vent, conju­guant l’ex­per­tise des chan­tiers Bos­suet et Bon­nin : ce­lui-ci est le plus an­cien chan­tier fa­mi­lial de France. « Ici, c’est le lieu qui fait les gens » , re­prend Isa­belle La­ban-Hec­quet. Et, pa­role de so­cio­logue en écho, on ne quitte pas fa­ci­le­ment le Bas­sin quand on y a gran­di. Après avoir ba­rou­dé, le duo d’Enoÿs De­si­gn est ain­si re­ve­nu à La Teste pour ti­rer des bords créa­tifs. Bière de dé­gus­ta­tion, adop­tée par les chefs étoi­lés, La Bur­di­ga­la fer­mente non loin. Avec Océo­pin, c’est une autre en­fant du Bas­sin qui va­lo­rise le ter­roir en ex­tra­yant l’huile des pi­gnons de pin ma­ri­time : une innovation bre­ve­tée pour le soin de la peau. Ajou­tez le Pi­gna­feu, al­lume-feu na­tu­rel qui tire par­ti, cette fois, de la ré­sine, et la fi­lière du gem­mage est par­tie pour s’em­bra­ser. Dans l’air ? Un re­nou­veau de l’histoire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.