Chaudières et pompes à cha­leur : en­semble ou sé­pa­rées

Maison Côté Ouest - - CHAUFFAGE -

Outre l’amé­lio­ra­tion des ren­de­ments et des émis­sions de pol­luants, les in­dus­triels ré­duisent pa­ral­lè­le­ment les di­men­sions des chaudières, no­tam­ment mu­rales, et en amé­liorent l’es­thé­tique afin de fa­ci­li­ter leur in­té­gra­tion dans l’es­pace ha­bi­table. Tou­te­fois, plus que la classique chau­dière, le gé­né­ra­teur d’ave­nir est, se­lon les spé­cia­listes, la chau­dière dite « hy­bride ». Elle com­bine les éner­gies en ajou­tant au fioul, au gaz na­tu­rel ou au pro­pane, une éner­gie re­nou­ve­lable, en gé­né­ral une pompe à cha­leur (PAC) hy­bride ou du solaire, voire, de­puis peu, la mi­cro­co­gé­né­ra­tion ( Viess­mann). Celle-ci four­nit de l’élec­tri­ci­té au prix du gaz, tout en as­su­rant la pro­duc­tion de chauf­fage et d’eau chaude sa­ni­taire. À la dif­fé­rence d’une PAC po­sée à cô­té de la chau­dière exis­tante pour en as­su­rer la re­lève, la chau­dière ou PAC hy­bride in­tègre un ré­gu­la­teur op­ti­mi­sant le fonc­tion­ne­ment sé­pa­ré ou si­mul­ta­né de l’une et de l’autre, en fonc­tion de cri­tères éner­gé­tiques (ren­de­ments), en­vi­ron­ne­men­taux (émis­sions de pol­luants) ou éco­no­miques (prix de chaque éner­gie). L’un et l’autre des gé­né­ra­teurs tra­vaillent sé­pa­ré­ment ou si­mul­ta­né­ment se­lon ces dif­fé­rents cri­tères… Ain­si, la PAC est cou­pée lorsque les condi­tions ex­té­rieures en­traînent une consom­ma­tion d’éner­gie su­pé­rieure à celle de la chau­dière ou quand son ren­de­ment gé­nère un coût du kWh de cha­leur su­pé­rieur à ce­lui ob­te­nu avec la chau­dière. Grâce à ce sys­tème de ré­gu­la­tion flexible, la chau­dière ou PAC hy­bride amé­liore, par rap­port à une chau­dière seule, le coût d’ex­ploi­ta­tion an­nuel du chauf­fage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.