LA QUA­LI­TÉ DU BOIS FAIT CELLE DE LA COM­BUS­TION

Maison Côté Ouest - - POÊLES -

Un bon bois est un bois sec, dont la te­neur en hu

mi­di­té est in­fé­rieure à 20 %. Si celle-ci at­teint 30 %, les émis­sions de par­ti­cules sont mul­ti­pliées par 8. Les bûches doivent être fen­dues (pour as­su­rer un meilleur sé­chage) et écor­cées. Les ré­si­neux ne sont pas de bons bois pour le chauf­fage, parce que leur pou­voir ca­lo­ri­fique est moindre que ce­lui des feuillus et qu’ils en­crassent les ap­pa­reils. Le bois de qua­li­té prolonge la vie de l’équi­pe­ment et du conduit de fu­mée, li­mite la pro­duc­tion de cendres, amé­liore la sé­cu­ri­té (faible bis­trage) et op­ti­mise le confort (al­lu­mage fa­cile, mon­tée en tem­pé­ra­ture ra­pide, belle flamme). Il est éga­le­ment im­por­tant de choi­sir un poêle adap­té, et de le faire po­ser par un pro­fes­sion­nel qua­li­fié (Qua­li­bois et RGE). Les gra­nu­lés, eux, doivent être cer­ti­fiés NF Bio­com­bus­tibles so­lides, DIN­plus et EN­plus. C’est l’as­su­rance d’un com­bus­tible de qua­li­té (di­men­sions, ori­gine du bois, taux d’hu­mi­di­té, pou­voir ca­lo­ri­fique…).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.