ESCALE FLUVIALE

DANS L’AVANT- DER­NIÈRE BOUCLE DE LA SEINE, ENTRE LES PONTS DE BROTONNE ET DE TANCARVILLE, UN AN­CIEN HÔ­TEL DE FRANCE, OÙ ONT SÉJOURNÉ MA­RIE LAU­REN­CIN COMME GUILLAUME APOL­LI­NAIRE, A ÉTÉ MIS À LA PAGE PAR UN COUPLE DE PARISIENS. À LA CLEF DE LA MAI­SON PLÛME

Maison Côté Ouest - - LE SOMMAIRE - PAR Anne- Laure Mu­rier

En bord de Seine, un an­cien hô­tel, où sé­jour­nèrent Ma­rie Lau­ren­cin et Guillaume Apol­li­naire, a été trans­for­mé en mai­son d’hôtes.

« Il y a des lieux comme ce­lui-ci où je me sens bien ; je ne l’ex­plique pas, mais je sais que ma place est dans cette mai­son, au bord de l’eau, au coin de ces jo­lies rues pa­vées… Et j’ai en­vie de le par­ta­ger avec vous ! » Heu­reuse in­vite, que l’on com­prend dès l’ar­ri­vée dans le vil­lage nor­mand de Ville­quier. Ni­ché dans les bois à l’aplomb d’un pla­teau, son patrimoine campe une Seine-Ma­ri­time bu­co­lique, escale confi­den­tielle en avant-pont de Hon­fleur, Étre­tat ou en­core du Havre. À moins de deux heures de Pa­ris, la contem­pla­tion est d’em­blée ca­pi­tale, dans le sillage aus­si ro­man­tique que tra­gique de Léo­pol­dine Hu­go ; noyée ici ac­ci­den­tel­le­ment avec son ma­ri, la fille du poète y est ché­rie dans un tendre mu­sée, à vi­si­ter entre deux poèmes gran­deur na­ture à pied, à vé­lo ou à che­val. De cet an­crage d’en­fance, Jeanne, elle, ne garde que des sou­ve­nirs heu­reux. En ap­pre­nant qu’une ma­gni­fique mai­son est à vendre sur cette boucle du fleuve, l’an­cienne col­la­bo­ra­trice de la marque La Ce­rise sur le Gâ­teau laisse par­ler son coeur. Et em­barque son ma­ri Si­mon, di­rec­teur com­mer­cial dans la lo­gis­tique, pour qui l’al­ler-re­tour fran­ci­lien est une autre for­ma­li­té quo­ti­dienne. Quelques tra­vaux plus tard, qui se pour­suivent à la me­sure des 490 m2 de cet an­cien hô­tel de France, trois chambres d’hôtes voient le jour avec l’an­née 2018. Loin de l’uni­for­mi­té scan­di­nave, une quin­zaine de cou­leurs Far­row & Ball per­son­na­lisent l’in­ten­tion de ces havres co­sy, as­sor­ties de mo­bi­lier chi­né et de linge de lit de stan­ding pro­fes­sion­nel. Au pre­mier étage, le coeur ba­lance entre L’Amour – air ré­tro à l’an­glaise, ter­rasse pri­vée qui fait mi­roir à l’ou­tre­mer in­door –, et La Pa­ri­sienne – pe­tit bou­doir aus­si chic, bé­ton mar­bré et che­mi­née. Stu­dio co­lo­ré avec kit­che­nette et coin sa­lon, idéal avec un enfant voire un bé­bé, Le Nid perche au deuxième étage ; sans bal­con, ces 32 m2 ne jouent pas moins les vi­gies, avec un pa­no­ra­ma à 360 de­grés. Cô­té salle à man­ger, le pe­tit dé­jeu­ner sert, dans leur jus, car­reaux de ci­ment et dé­lices du ter­roir. Une adresse qui a tout bon.

1. 2.1. La grande cour donne la me­sure de l’hos­pi­ta­li­té de la Mai­son Plûme. 2. La maî­tresse des lieux a im­pri­mé son em­preinte déco, ici dans une salle com­mune.3. La ma­gie de la Seine, dès le pe­tit dé­jeu­ner. 4. La plus pe­tite des chambres, La Pa­ri­sienne n’en est pas moins chic. 5. Éclec­tique et lu­dique, Le Nid s’ins­pire d’un ap­par­te­ment d’Au­guste Per­ret. 6. Ville­quier fait dé­cou­vrir la Seine-Ma­ri­time cô­té cam­pagne. 7, 8. L’Amour dis­tille son ro­man­tisme jus­qu’en ter­rasse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.