L’IVRESSE DU RHUM

My­thique dès sa pre­mière édi­tion en 1978, la plus cé­lèbre des courses trans­at­lan­tiques fran­çaises en so­li­taire est sur le pont pour un qua­ran­tième an­ni­ver­saire toutes voiles de­hors : avec 125 ba­teaux au dé­part de Saint-Ma­lo, le 4 no­vembre, elle bat d’em­bl

Maison Côté Ouest - - LE SOMMAIRE - PAR Anne- Laure Mu­rier

La plus cé­lèbre des courses trans­at­lan­tiques fran­çaises en so­li­taire s’ap­prête à cé­lé­brer son qua­ran­tième an­ni­ver­saire. Ren­dez-vous le 4 no­vembre !

Même si la vie res­semble par­fois à un éter­nel re­com­men­ce­ment, elle par­vient à se re­nou­ve­ler tous les quatre ans » , se ré­jouit Mi­chel Des­joyeaux, en pré­face d’une ré­tros­pec­tive édi­tée en sep­tembre par Ma­ra­bout, par­mi les beaux livres consa­crant le qua­ran­tième an­ni­ver­saire de la Route du Rhum. L’un des ma­rins en so­li­taire les plus ti­trés parle d’ex­pé­rience. À la barre d’un tri­ma­ran de 60 pieds, il remporte la vic­toire lors de sa pre­mière par­ti­ci­pa­tion, en 2002, dans des condi­tions cli­ma­tiques mus­clées : quinze des dix-huit mul­ti­coques aban­donnent. En 2006, le ciel est tel­le­ment au beau fixe que la course semble de croi­sière, à toute al­lure. Une qua­trième place en poche, il re­prend la ligne de dé­part en 2010, à bord d’un mo­no­coque cette fois, et se lais­se­ra dis­tan­cer pour avoir choi­si de contour­ner l’an­ti­cy­clone des Açores plein sud… Alors que « tra­ver­ser l’At­lan­tique en so­li­taire, en course, au dé­but de l’hi­ver, reste et res­te­ra quelque chose de très dif­fi­cile, un ex­ploit », « rien ne s’op­pose à ce que la pro­chaine édi­tion soit du même ton­neau », au­gure le na­vi­ga­teur fran­çais. Ce n’est pas un ha­sard si cet évé­ne­ment spor­tif et ma­ri­time, de­puis qu’une tren­taine de ba­teaux a an­cré le ri­tuel de ral­lier Saint-Ma­lo et Pointe-à-Pitre en 1978, ins­crit dans son sillage l’une des ma­ni­fes­ta­tions les plus po­pu­laires. Avis de tempête ou temps de de­moi­selle, car­nages à tous les étages et duels au so­leil, émis­sion de SOS ( May­day) comme contem­pla­tion de pois­sons vo­lants : em­bar­quant des géants des mers aux cô­tés de pe­tits cour­siers océa­niques, cette épo­pée tri­co­lore ajoute à son res­sort dra­ma­tique des hé­ros de tous ho­ri­zons, qui ont contri­bué, tous azi­muts, à an­crer sa des­ti­née my­thique. En ri­poste à la su­pré­ma­tie an­glaise sur les courses au large, as­sor­tie d’une contrainte lit­té­ra­le­ment de taille, l’homme de com­mu­ni­ca­tion Mi­chel Éte­ve­non a l’idée d’une Trans­at­lan­tique dont la di­ver­si­té se­ra l’éten­dard ! En as­so­cia­tion avec un ma­gnat du rhum, les An­tilles ajoutent leur par­fum d’aven­ture. « En 1978, dès la pre­mière édi­tion, il y a tout ce qu’il faut pour écrire les pre­mières pages d’une lé­gende : on cherche Ma­nu­re­va, on aime Flo­rence Ar­thaud, et l’on dé­couvre qu’un tout pe­tit tri­ma­ran va plus vite qu’un grand mo­no­coque, en tout cas juste as­sez pour lui ra­vir la vic­toire sur le fil, après 23 jours de mer », dé­crit Loïck Pey­ron en pré­am­bule du livre La Route du Rhum, 40 ans de lé­gende qui pa­raî­tra en oc­tobre chez Gal­li­mard ; sous la plume du jour­na­liste spé­cia­li­sé Di­dier Ra­von, cette im­mer­sion croise prouesses au­tant que liesse, à l’ins­tar de l’al­bum of­fi­ciel pu­blié par Gründ, cou­rant sep­tembre. Pour cette nou­velle page, ajoute le te­nant du titre, sa hui­tième par­ti­ci­pa­tion se­ra à l’an­cienne : Loïck Pey­ron na­vi­gue­ra au sex­tant sur Hap­py, «sis­ter­ship» du vain­queur il y a qua­rante ans. Sa feuille de route ? Qui sait. Pour ces ca­rac­tères bien trem­pés, seuls maîtres à bord, tous les che­mins mènent à Rhum.

ÉVEN­TAIL NA­VALCI- CONTREIci, lors de la 10e édi­tion, une par­tie de la flotte est an­crée dans le bas­sin Vau­ban, avant le le­ver d’ancre ma­louin.PAGE DE DROITE1. En no­vembre 2014, Spin­drif don­nait l’en­ver­gure des tri­ma­rans géants, par­mi d’autres.2. Pour cette édi­tion an­ni­ver­saire, Fran­cis Joyon va prendre son en­vol sur son maxi tri­ma­ran Idec-Sport, qu’il a mus­clé de plans por­teurs ul­tra-tech­no­lo­giques.3. La ma­gie du Rhum en­ivre le pu­blic, avec une cou­ver­ture mé­dia­tique qui pro­longe le ra­vis­se­ment du spec­tacle.4. Hors jeu de 1990 à 2010, les Ul­time peuvent me­su­rer jus­qu’à 32 mètres.5. Sur la même ligne de dé­part, la tran­sat ac­cueille skip­pers pro­fes­sion­nels et ama­teurs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.