IM­MER­SION RAI­SON­NÉE

Maison Côté Sud - - ALPILLES -

PAGE DE GAUCHE

Plan­té de vé­gé­taux mé­di­ter­ra­néens, l’im­mense jar­din à peine do­mes­ti­qué prône une so­li­tude presque sau­vage.

CI-CONTRE

En contre­bas, des mas­sifs de cal­caire, pierre, fer, bois in­vitent à une im­mer­sion en dou­ceur dans le pay­sage.

Entre Le Pa­ra­dou et Maus­sane, sillon­ner la cam­pagne pen­dant l’été in­dien ré­serve des sur­prises. On peut ain­si quit­ter la route d’une Pro­vence bé­nie des dieux, celle de la val­lée des Baux, très vi­si­tée, pour em­prun­ter les che­mins de tra­verse alen­tour qui gagnent en au­then­ti­ci­té. C’est là, sur un hec­tare de ter­rain, que Vir­gi­nie et Yvan Court ont re­pé­ré voi­là quelques sai­sons un mas de­ve­nu leur dé­cor quo­ti­dien. Il est en­tre­pre­neur de tra­vaux pu­blics dans la ré­gion. Elle gère une agence de voyages et d’évé­ne­men­tiel à Beau­caire. Adepte de na­ture et d’éco­lo­gie res­pon­sable, le couple va faire du site une adresse éton­nante et dé­ca­lée dans l’art de la convi­via­li­té. La dé­marche est sou­te­nue dans sa concep­tion par l’ar­chi­tecte gar­dois Be­noît Gillet, adepte des mai­sons bio­cli­ma­tiques en Mé­di­ter­ra­née. Si le bâ­ti ré­no­vé est dé­dié à l’in­ti­mi­té de la fa­mille, l’es­pace en­vi­ron­nant se par­tage à vo­lon­té. Cinq uni­tés d’ha­bi­ta­tion voient ain­si le jour, voi­sines, sans pour au­tant s’im­mis­cer dans l’in­ti­mi­té des hôtes. Cha­cune offre sa grande ter­rasse de plain-pied, son coin de jar­din, sa douche ex­té­rieure pour vivre de­dans comme de­hors. Os­sa­ture sobre et bar­dages de bois, les lodges s’ouvrent sur une sur­face d’en­vi­ron 50 mètres car­rés avec coin cui­sine, voire pour l’un d’eux, un es­pace bien-être et un ja­cuz­zi pri­va­tif. Le conte­neur maritime in­vite quant à lui à une autre ex­pé­rience dans une chambre trai­tée comme dans un ba­teau. Vir­gi­nie sert les pe­tits-dé­jeu­ners, « du lo­cal, du bon, du bio ! » , des as­siettes fraî­cheur, pro­pose des séances de Pi­lates et yo­ga pour re­lâ­cher les ten­sions. La pis­cine chauf­fée, d’avril à oc­tobre, in­vite à la lec­ture sur les tran­sats. Yvan connaît par­fai­te­ment les alen­tours, ran­donne à pied ou à vé­lo et vous em­mène vi­si­ter le pay­sage. Dans cet en­vi­ron­ne­ment si tran­quille où se posent les cou­leurs de l’au­tomne, pins, gra­mi­nées, ar­bou­siers, saules, chênes, fi­guiers, oli­viers ponc­tuent les es­paces de vie par­ta­gée et de re­pli. À l’en­trée du do­maine, un grand es­pace de ré­cep­tion, ha­billé lui aus­si de pins Dou­glas, se pri­va­tise, avec les hé­ber­ge­ments, pour une fête, un ma­riage, un ver­nis­sage. Om­ni­pré­sente, la na­ture est au coeur de toutes les ac­ti­vi­tés, de toutes les at­ten­tions. Do­maine Mé­jan. Pour deux per­sonnes, lodges de 150 € à 250 €, conte­neurs, de 130 € à 160 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.