Mon in­té­rieur, ma per­son­na­li­té

Maison et Jardin Magazine - - Sommaire -

Le re­flet de nos en­vies

Am­biance dé­pouillée ou au contraire char­gée, nos in­té­rieurs évoquent nos res­sen­tis, ce­lui de faire le vide ou le plein à l’aide d’ob­jets ou de sou­ve­nirs qui re­tracent nos his­toires, notre vé­cu. S’ap­pro­prier un lieu, c’est lui don­ner une âme. Adeptes de la chine, des bro­cantes ou fé­rus des ma­ga­sins de dé­co qui ont pi­gnon sur rue, le choix du mo­bi­lier, des tex­tiles, des ma­tières, des ac­ces­soires n’est pas qu’une af­faire de bud­get. Amé­na­ger son in­té­rieur est aus­si une fa­çon de s’ex­pri­mer, de dé­voi­ler son iden­ti­té. Des cou­leurs chaudes et vives ré­vèlent des per­son­na­li­tés plu­tôt ex­tra­ver­ties tan­dis que les tons doux et dis­crets sont le lot de per­sonnes plus ré­ser­vées. L’agen­ce­ment des pièces et des meubles dé­notent une en­vie d’ou­ver­ture ou de cloi­son­ne­ment. Cer­tains aiment que tout soit d’un seul te­nant quand d’autres choi­sissent de dé­li­mi­ter les en­droits, de créer des re­coins pro­pices à la dé­tente ou à l’iso­le­ment. Lais­ser son em­preinte dans cha­cune des pièces s’ap­pa­rente à un jeu de rôle des­ti­né à tis­ser un lien har­mo­nieux entre son « chez soi » et son « moi pro­fond » et ain­si don­ner vie à un ha­bi­tat en ac­cord avec nous-mêmes, un lieu où l’on se sente bien, qui nous pro­tège, que l’on re­trouve avec plai­sir, que l’on aime faire dé­cou­vrir comme part de notre in­ti­mi­té.

Lieu de vie, de convi­via­li­té et de res­sour­ce­ment, notre in­té­rieur en dit long sur notre per­son­na­li­té. Il re­flète nos en­vies, nos be­soins et nos goûts. Il est le mi­roir de ce que nous sommes et de ce à quoi nous as­pi­rons.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.