Les exo­tiques, plus chers

Maison et Travaux - - Matériothèque -

De classe 4 ou 5, les bois exo­tiques af­fichent d’ex­cel­lentes pro­prié­tés, à un prix plus éle­vé. L’ipé, de cou­leur brun olive (env. 80 € le m2), est l’es­sence la plus ré­pan­due sur nos ter­rasses. Il y rem­place le teck, plus cher (de 150 à 200 € le m2). Très dense et ul­tra­ré­sis­tant à l’usure et aux chocs, il né­ces­site de bons ou­tils pour être scié et vis­sé, mais il peut être pro­po­sé en lames à fixer avec des clips (jus­qu’à 5 m de lon­gueur sur 21 mm d’épais­seur, « Ipé­lia », Bois des Trois Ports) ou en dalles (50 x 50 cm, ép. 30 mm). Le mer­bau, de cou­leur brun rouge, est aus­si per­for­mant que l’ipé à un prix plus bas (en­vi­ron 55 € le m2). Le cu­ma­ru, brun oran­gé et dense tout au­tant, se pa­tine de fa­çon très ho­mo­gène (env. 65 € le m2). Le bang­ki­raï ou yel­low ba­lau, de cou­leur brun jaune (50 € le m2 quand il vient de Ma­lai­sie), pré­sente une qua­li­té an­ti­dé­ra­pante na­tu­relle très adap­tée aux plages de pis­cine. Pour une bonne sta­bi­li­té, choi­sis­sez des lames de 24 mm d’épais­seur au moins.

■ Où les uti­li­ser ? Ces es­sences se dé­clinent sur­tout en lames et dalles de ter­rasse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.