Un conden­sé d’ar­chi­tec­ture

Maison et Travaux - - Reportage -

Face à la mai­rie, cette ferme for­ti­fiée des XV XVI siècles, do­tée ja­dis d’un pi­geon­nier, n’a ces­sé d’évo­luer et de s’agran­dir en s’ad­joi­gnant di­verses ex­ten­sions. Ain­si, en 1678, un lo­gis vient flan­quer l’une de ses ex­tré­mi­tés (pi­gnon sud-ouest), puis en 1775, une pe­tite « tour » est dres­sée à la per­pen­di­cu­laire de la par­tie cen­trale du mas d’ori­gine. Entre 1750 et 1860, l’éle­vage du ver à soie (sé­ri­ci­cul­ture) connaît un fort es­sor dans toutes les Cé­vennes. Cette in­dus­trie ru­rale consis­tait à culti­ver des mû­riers pour en ré­col­ter les feuilles et nour­rir les vers (is­sus des oeufs du pa­pillon), afin qu’ils tissent des co­cons conte­nant jus­qu’à 1500 mètres de fil de soie ! On construit alors, un peu à l’écart, une ma­gna­ne­rie, un long bâ­ti­ment rec­tan­gu­laire su­per­po­sant des ni­veaux aux fonc­tions spé­ci­fiques : un cel­lier voû­té, voué au sto­ckage des feuilles des mû­riers, un ate­lier d’éle­vage des vers à soie, chauf­fé et ven­ti­lé, et des chambres sous comble. Au XIX siècle, une écu­rie sur­mon­tée d’un gre­nier à four­rage vient s’in­ter­ca­ler entre la « tour » et la ma­gna­ne­rie. Pour ter­mi­ner,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.