LES RÉ­SINES MI­NÉ­RALES LA RO­BUS­TESSE EN PLUS

Maison et Travaux - - Matériothèque -

MOULÉESMOULÉES, LES RÉ­SINES MÉ­LAN­GÉES À DES POUDRES MINÉMINÉRALES GA­RAN­TISSENT PLUS DE STA­BI­LI­TÉ ET

DE SO­LI­DI­TÉ. À CONDI­TION D’Y METTRE LE PRIX.

Les ma­té­riaux de syn­thèse mou­lé­lés contiennent à la fois des ré­sines acra­cry­liques ou po­ly­es­tees­ter et des ma­tières mi­nér­mi­né­rales, ce qui en fait des ppro­duits mas­sifs à l’as­pect lis­se­lis ou ve­lou­té. Tein­tés dans la masse, plus so­lides, plus denses et plus lourds que les acry­liques ther­mo­for­més, ils sont plus longs à fa­bri­quer et coûtent plus chers.

Plus lourd que l’acry­lique (46 kg pour une bai­gnoire en 170 x 75 cm) mais beau­coup plus lé­ger que la fonte, il est au­to­por­tant grâce à des pieds mou­lés. Moins so­nore que l’acry­lique, il garde mieux la cha­leur (un bain chaud perd 1 °C tous les quarts d’heure). Il se perce de fa­çon nette sans fil de barbe. En cas de dé­gra­da­tion ac­ci­den­telle (traces de chocs, éclats), il est ré­pa­rable sans que ce­la soit vi­sible.

Il coûte cher : à par­tir de 1 300 eu­ros pour une bai­gnoire de taille stan­dard et en­vi­ron 500 eu­ros pour un re­ce­veur de 140 x 80 cm.

Atouts.

In­con­vé­nients.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.