Jouer sur deux ni­veaux

Maison et Travaux - - Idées Maison -

Àl’ori­gine, la chambre de plain-pied ne dis­po­sait d’au­cun ac­cès in­té­rieur vers la salle de bains fa­mi­liale. Après mûre ré­flexion, il a été dé­ci­dé d’abattre la cloi­son qui sé­pa­rait la pièce d’une re­mise exis­tante en contre­bas. L’ou­ver­ture a don­né un nou­veau souffle à cet es­pace tout confort, lorsque la salle de bains spa­cieuse s’est sub­sti­tuée aux ob­jets en­com­brants sto­ckés dans un ré­duit aveugle. Le dé­ca­lage de ni­veaux est mis à pro­fit pour ados­ser la bai­gnoire en­cas­trée dans un ha­billage en car­reaux de plâtre hy­dro­fuge. En tête, elle vient en ap­pui contre le pla­card qui dis­si­mule le bal­lon d’eau chaude. Le meuble vasque sus­pen­du au mur est sur­mon­té d’un mi­roir rec­tan­gu­laire qui en re­prend la sil­houette. Cô­té cré­dence, le car­re­lage « mé­tro » d’un blanc brillant mi­roite de tous ses feux sous l’im­pact de la lu­mière na­tu­relle pro­ve­nant des fe­nêtres de la chambre. Par trois marches, on ac­cède de la chambre à la salle de bains en pro­fi­tant de la dou­ceur d’une mo­quette bou­clée. Le soir ve­nu, la chambre re­trouve son iden­ti­té pre­mière en se sé­pa­rant de la salle de bains. Il suf­fit de fer­mer les pan­neaux per­sien­nés. Ils sont mon­tés sur un rail à 2 voies (au sol et au pla­fond) de sorte qu’à l’ou­ver­ture ils puissent s’ajus­ter en su­per­po­si­tion d’un pan­neau fixe. (Équi­pe­ments, Le­roy Mer­lin).

LA BONNE IDÉE Les per­siennes cou­lis­santes n’oc­cultent pas la lu­mière dans la salle de bains dé­pour­vue de fe­nêtre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.