UNE GARRIGUE HA­BI­TÉE

Maison et Travaux - - La Maison Dans Sa Région -

La garrigue nî­moise est ré­pu­tée pour son ar­chi­tec­ture de pierre sèche : murs, ter­rasses, pierriers, ca­pi­telles, gué­rites y de­meurent en­core vi­sibles, mal­gré leur aban­don. Ces pe­tits édi­fices au­to­cons­truits pour la plu­part, pos­sé­daient à l’ori­gine une vo­ca­tion agri­cole. Lors­qu’ils ac­cueillent l’homme, c’est tou­jours dans le cadre d’une oc­cu­pa­tion tem­po­raire. Au nord de Nîmes, le Clos Gaillard per­met de dé­cou­vrir cet en­vi­ron­ne­ment : la flore, mais aus­si le bâ­ti, dont cette ca­pi­telle si­tuée dans un en­clos de pierre sèche (photo). Bâ­tie à l’angle de deux murs, de forme ronde, elle pré­sente un cou­vre­ment bom­bé. Il en existe des qua­dran­gu­laires, avec des cou­vre­ments poin­tus ou en­core en cou­pole… Au­tant de formes qui té­moignent de savoir-faire an­ciens.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.