L’in­jec­tion au pistolet

Maison et Travaux - - Réussir -

Après avoir en­fi­lé des gants de sé­cu­ri­té, on rem­plit de pro­duit le go­det de 800 ml du pistolet d’in­jec­tion. Le port du masque de pro­tec­tion contre les va­peurs or­ga­niques est conseillé. Au moyen du pistolet, on in­jecte le pro­duit à l’in­té­rieur des buses jus­qu’à sa­tu­ra­tion, c’est-à-dire jus­qu’à ce que le bois « ré­gur­gite » : le pro­duit res­sort quand tous les ca­naux sont rem­plis. Le li­quide cir­cule ain­si dans les ga­le­ries et les re­coins jus­qu’à re­fus. La for­mule fluide du pro­duit per­met de pé­né­trer le bois à coeur : il se dif­fuse par ca­pil­la­ri­té dans toute l’épais­seur de la poutre au­tour de la zone per­cée. On at­tend une mi­nute avant de re­com­men­cer pour vé­ri­fier que le pro­duit sort bien. La consom­ma­tion dé­pend de l’am­pleur des ga­le­ries creu­sées. Les buses res­tent en place : si ja­mais on re­marque en­core une ac­ti­vi­té de larve après le trai­te­ment, on peut ain­si ré­in­jec­ter du pro­duit.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.