Plié en fi­nesse

Maison et Travaux - - Idées Maison -

En­cas­tré dans la bi­blio­thèque, cet es­ca­lier dé­ve­loppe ses marches et contre­marches en tôle d’acier (épais­seur 3 mm). Il est sus­pen­du par des ti­rants (pièce mé­tal­lique qui, par trac­tion, re­tient les élé­ments so­li­daires de ses ex­tré­mi­tés). Mode de fa­bri­ca­tion et mon­tage ne laissent ap­pa­rent qu’un ac­cor­déon coloré sous le­quel se loge une par­tie de la cui­sine. On peut consi­dé­rer ain­si qu’il fait d’une pierre trois coups : mon­tée d’es­ca­lier, sup­port de bi­blio­thèque et sé­pa­ra­tion entre celle-ci et la cui­sine. Contre le mur por­teur, un fer en U est bou­lon­né sur la lon­gueur de l’es­ca­lier, le­quel y est en­cas­tré et sou­dé. Le porte-à-faux exige de mettre en place un cer­tain nombre de ti­rants. Fixés en par­tie haute sur un IPN exis­tant, et en par­tie basse sur les marches, à in­ter­valle ré­gu­lier (une marche sur quatre), ils as­surent la ri­gi­di­té de l’ou­vrage. La bi­blio­thèque construite sur les marches en re­prend le dé­gra­dé et in­tègre ces ti­rants, en­core mieux dis­si­mu­lés par le jeu des co­lo­ris de pein­ture. Con­for­table à em­prun­ter, cet es­ca­lier pré­sente des marches de 65 cm de lar­geur et 18 cm de hau­teur.

LES BONNES IDÉES Les mon­tants de la bi­blio­thèque sont ali­gnés sur le nez des marches. Les ti­rants in­té­grés dans le meuble sont noyés par­mi les livres.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.