Une salle de bains

L’au­dace du rouge est à la source de l’har­mo­nie qui met en va­leur les trois pôles du bain. Cô­té ran­ge­ments… une as­tuce es­thé­tique ! Notre pro­jet

Maison et Travaux - - La Une - CONCEP­TION & RÉA­LI­SA­TION JEAN- MA­RIE CAZAU WWW. AR­CHI­TEC­TURE- DU- BAIN.FR

Haute en cou­leur

L’es­pace à amé­na­ger oc­cupe une sur­face d’en­vi­ron 8 m². Il se trouve au troi­sième étage d’un im­meuble du centre-ville de Rennes. Nos clients, en­tre­pre­neurs dans le bâ­ti­ment, ont par­ta­gé avec nous leur savoir-faire.

État des lieux

Dans cet ap­par­te­ment d’en­vi­ron 80 m², la salle de bains doit ré­pondre aux be­soins d’un couple avec un en­fant en bas âge. La gaine tech­nique re­grou­pant l’éva­cua­tion et son ali­men­ta­tion est pla­cée dans un angle, à droite de la fe­nêtre ; elle se­ra ca­chée par un cof­frage. Une chape en mor­tier al­lé­gé re­couvre la to­ta­li­té du sol. La par­tie électrique, pré­vue sur le pro­jet, se­ra as­su­rée par un élec­tri­cien.

La prio­ri­té des pro­prié­taires

L’équi­pe­ment, four­ni par le plom­bier, doit être choi­si chez Ri­chard­son, un spé­cia­liste en sa­ni­taires. Nos clients sou­haitent une bai­gnoire stan­dard (de 1,60 à 1,80 m), un plan de toi­lette simple vasque, un re­ce­veur de douche de 90 x 90 cm et un ra­dia­teur porte-serviettes électrique. L’in­ves­tis­se­ment glo­bal de­vra se main­te­nir sous la barre des 15 000 €. Une évi­dente sim­pli­ci­té qui n’en­lève rien à l’in­té­rêt... Le par­ti pris de dé­part pour créer un en­vi­ron­ne­ment at­trayant a été de jouer sur des cou­leurs en op­po­si­tion, le rouge et le vert, et un sol brun fon­cé pour ren­for­cer l’har­mo­nie des murs. As­tu­cieuse, toute la pa­roi de gauche ab­sorbe le meuble vasque et le ra­dia­teur, et offre de nom­breuses sur­faces de dé­pose pour les pro­duits et ac­ces­soires.

UN AMÉ­NA­GE­MENT GAIN DE PLACE La bai­gnoire se po­si­tionne contre le mur du fond (L 2,20 m) ; la douche dans l’angle op­po­sé ; le meuble vasque est fixé di­rec­te­ment dans le dou­blage du mur le plus long (L 4,30 m). Reste à créer le lien entre les dif­fé­rents pôles de la salle de bains : une sur­élé­va­tion entre la douche et la bai­gnoire ; un cof­frage entre la bai­gnoire et le meuble vasque. Le mur du plan de toi­lette est dou­blé par une cloi­son en plaques de plâtre (ép. 13 mm) fixées sur os­sa­ture mé­tal­lique. La créa­tion des niches a fait l’ob­jet d’une ré­par­ti­tion har­mo­nieuse et équi­li­brée. Tout le dou­blage est re­vê­tu d’un en­duit ci­ré « No­va Stuc » (Tol­lens).

LA SUR­FACE À AGEN­CER De belles di­men­sions, la pièce nue est prête à être amé­na­gée. Le sol et le pla­fond ont été ré­no­vés. La fe­nêtre exis­tante en PVC, au vi­trage dé­po­li, est pré­ser­vée. Elle s’ouvre à la fran­çaise.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.