Une menuiserie iso­lante

Maison et Travaux - - Réussir -

Charme et tra­di­tion s’ac­com­pagnent d’une iso­la­tion très ef­fi­cace pour cette menuiserie en chêne, tout abou­tée (épais­seur des ou­vrants, 56 mm ; épais­seur du dor­mant, 53 mm). Le sou­bas­se­ment (hau­teur 50 cm) est consti­tué d’une âme iso­lante en mousse de po­ly­uré­thane, dou­blée rec­to ver­so d’un pla­cage chêne. Les doubles vi­trages 4/16/4 à rem­plis­sage ar­gon (per­for­mance d’iso­la­tion ther­mique, U w= 1,6 W/m2. K), à in­ter­ca­laire noir, sont do­tés de pe­tits bois col­lés et de pare-closes en dou­cine. Le dor­mant est com­plé­té de ta­pées (pièces de bois rap­por­tées, sec­tion de 30 x 40 mm), pla­cées cô­té in­té­rieur, pour dis­si­mu­ler l’iso­lant pris en sand­wich entre les briques et les moel­lons.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.