Avec l’aide d’un mo­teur

À coupe ro­ta­tive, ces ma­chines tra­vaillent vite sur plu­sieurs mètres car­rés, qu’elles soient élec­triques, sur bat­te­rie ou à es­sence.Trois types de ma­té­riels sont dis­po­nibles.

Maison et Travaux - - Jardin -

Quand la sur­face à tra­vailler est re­la­ti­ve­ment grande, l’usage d’un en­gin mo­to­ri­sé pour pré­pa­rer la terre de son jar­din s’avère bien utile. Trois ca­té­go­ries de ma­chines sont pro­po­sées se­lon les tâches à ac­com­plir et le bud­get du jar­di­nier.

Moins de 1 000 € : la mo­to­bi­neuse

Dite mo­to­bêche ou mo­to­houe, elle est do­tée d’un bloc-mo­teur qui en­traîne des ou­tils ro­ta­tifs (les fraises) les­quelles font avan­cer la ma­chine tout en re­tour­nant le sol. Son uti­li­sa­tion de­mande un peu de pratique car il ne faut pas se fier à ses pre­miers ré­flexes. Vous ne de­vez ni pous­ser ni ti­rer sur le gui­don, mais ap­puyer ou sou­la­ger la ma­chine. Si­non, vous se­rez vite à bout de force. En ap­puyant sur le gui­don, vous fa­vo­ri­sez le tra­vail en pro­fon­deur, plus lent. En sou­la­geant le gui­don, vous pri­vi­lé­giez le tra­vail su­per­fi­ciel, plus ra­pide. Un tel en­gin tra­vaille à 25 cm de pro­fon­deur. Mieux vaut faire deux pas­sages croi­sés pour ob­te­nir une bonne ré­par­ti­tion de la terre. C’est aus­si un ex­cellent auxi­liaire pour mé­lan­ger le fu­mier ou les amen­de­ments. Pré­fé­rez des fraises for­gées, plus ro­bustes, et ne tra­vaillez qu’avec 4 fraises, c’est suf­fi­sant. Dé­mon­tables, elles sont plus fa­ciles à net­toyer. Le trans­port se fait à l’aide de roues auxi­liaires : mieux vaut deux roues à l’ar­rière, plus fa­cile à ma­noeu­vrer, qu’une simple roue à l’avant. Cô­té mo­to­ri­sa­tion, le choix est large. Pour des tra­vaux im­por­tants, le mo­teur à es­sence 4 temps de 2,5 kW (3,5 ch) s’im­pose. Les mo­dèles avec des pe­tits mo­teurs 2 ou 4 temps de 0,7 à 1,5 kW (1,5 à 2 ch) conviennent pour de courtes in­ter­ven­tions, sur de pe­tites sur­faces. Des ver­sions avec un mo­teur électrique ali­men­té sur le sec­teur trouvent leur place en zone ha­bi­tée. Mais at­ten­tion au câble d’ali­men­ta­tion ! Des mo­to­bi­neuses à bat­te­rie sont main­te­nant dis­po­nibles. Celles équi­pées d’ac­cu­mu­la­teurs au plomb offrent des per­for­mances sem­blables à celles avec mo­teur à es­sence. Les autres, avec des bat­te­ries Li-Ion po­ly­va­lentes, sont à ré­ser­ver aux tra­vaux d’ap­point.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.