Un vo­lume dé­ga­gé

Des ran­ge­ments en creux

Maison et Travaux - - Votre Projet... Nos Idées -

Sur les 8 m2 de cette salle de bains, les pôles vasque, bain et douche se concentrent dans 6 m2. L’im­plan­ta­tion clas­sique n’est pas pour au­tant tra­di­tion­nelle. Le dou­blage du mur le plus long offre une grande sur­face d’ap­pli­ca­tion pour l’en­duit vert, moins coû­teux que le car­re­lage. Les niches qui l’animent dé­gagent la zone d’en­trée de tout mo­bi­lier. Plu­tôt qu’une ar­moire de toi­lette ou des co­lonnes d’éta­gères, nos clients pré­fèrent des ta­blettes en verre et de mul­tiples sur­faces de dé­pose : de là, les niches créées dans le dou­blage du mur. L’une d’entre elles est équi­pée de ta­blettes en verre Se­cu­rit (ép. 10 mm). Elle est éclai­rée, comme les autres, par des spots ha­lo­gènes basse ten­sion 12 volts ; les lampes di­chroïques ont une puis­sance de 50 watts sur le ban­deau ho­ri­zon­tal, et de 20 watts sur les par­ties ver­ti­cales, pour ne pas éblouir. Le seul meuble (ce­lui du plan vasque) pos­sède deux ti­roirs cou­lis­sants. Sa lon­gueur (1,21 m) offre un es­pace d’usage pour deux per­sonnes.

Bai­gnoire et douche, en li­sière

Le cof­frage en We­di re­lie le meuble vasque à la bai­gnoire dont le ta­blier re­joint la sur­élé­va­tion en sor­tie de douche. Ce re­haus­se­ment ab­sorbe la hau­teur du re­ce­veur et fa­ci­lite l’ac­cès à la bai­gnoire. Il est re­cou­vert du même car­re­lage que le sol, mais dans un sens de pose différent. Clas­sique de prime abord, le re­ce­veur an­ti­dé­ra­pant en Ce­ra­mic­plus (Ville­roy & Boch) bé­né­fi­cie d’un trai­te­ment qui sim­pli­fie son en­tre­tien. Les pa­rois de douche sont en verre trai­té an­ti­cal­caire. La ca­bine pré­sente un cô­té fixe et une porte pi­vo­tante la­té­rale qui s’ouvre aus­si­tôt sur les porte-serviettes.

Le sè­che­ser­viettes s’ins­crit en toute dis­cré­tion dans le dou­blage

du mur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.