Fe­nêtre de toit

Vue plein ciel avec ces baies ! Leurs nom­breuses in­no­va­tions ajoutent au confort sous les toits, et leur pose ren­due plus fa­cile ga­ran­tit l’étan­chéi­té à l’air, à l’eau, et une par­faite in­té­gra­tion dans la toi­ture.

Maison et Travaux - - Les points forts du numero - CA­THE­RINE LE­VARD PHO­TOS ANTONIO DUARTE RÉA­LI­SA­TION B. TALUE, EN­TRE­PRISE BATI- PLUS

Plus simple à po­ser et du confort en plus

La fe­fe­nêtre de toit GPU (Ve­lux) sse dé­cline en ver­sions Stan­dard, Confort et Tout confort, les­quelles se dif­fé­ren­cient par les pper­for­mances de si­lence sous la pluie, l’iso­la­tion acous­tique, la sé­cu­ri­té… Elle est idéale pour une pente de 45°, et existe en 7 di­men­sions. Elle a été sé­lec­tion­née pour les évo­lu­tions no­tables qui ca­rac­té­risent la der­nière gé­né­ra­tion de fe­nêtres de toit pro­po­sée par ce fa­bri­cant.

La sur­face vi­trée aug­mente de 10 % grâce à un en­ca­dre­ment af­fi­né. Mieux, le nou­veau vi­trage offre

42 % de trans­mis­sion lu­mi­neuse en plus, le gain de lu­mière pou­vant at­teindre jus­qu’à + 63 % dans cer­taines confi­gu­ra­tions.

Cô­té es­thé­tique à l’ex­té­rieur, les pro­fi­lés af­fi­nés s’as­so­cient à une ba­vette de rac­cor­de­ment pro­po­sée en plu­sieurs co­lo­ris pour s’ac­cor­der au ma­té­riau de cou­ver­ture ; à l’in­té­rieur, les fe­nêtres sont do­tées d’une barre de ma­noeuvre ar­ron­die plus er­go­no­mique avec un clapet de ven­ti­la­tion plus dis­cret.

Le pré­cadre iso­lant pé­ri­phé­rique en po­ly­sty­rène ex­pan­sé (PSE) gra­phi­té, pla­cé entre le che­vêtre et le dor­mant de la fe­nêtre, maî­trise les ponts ther­miques.

Les nou­veaux doubles vi­trages avec un in­ter­ca­laire plus épais ré­duisent les dé­per­di­tions éner­gé­tiques de 20 % par rap­port à la gé­né­ra­tion pré­cé­dente.

La pos­si­bi­li­té du re­tour­ne­ment com

plet (pour fa­ci­li­ter le net­toyage) s’ajoute au double sys­tème d’ou­ver­ture par pro­jec­tion in­té­grale vers l’ex­té­rieur (ce qui sup­prime tout en­com­bre­ment dans la pièce) et par ro­ta­tion. La fi­ni­tion in­té­rieure blanche est sans en­tre­tien.

La struc­ture à coeur en bois en­ro­bé d’une coque de po­ly­uré­thane (sys­tème exclusif !) la rend in­sen­sible à l’hu­mi­di­té et in­dé­for­mable.

Une iso­la­tion ren­for­cée

La fe­nêtre de toit est dé­sor­mais as­so­ciée à un kit d’iso­la­tion (BDX) qui per­met de trai­ter avec soin son étan­chéi­té pé­ri­phé­rique, entre le che­vêtre et le dor­mant. Il est consti­tué de 4 élé­ments em­boî­tables : un rail mé­tal­lique qui main­tient l’iso­lant et les fixa­tions aux angles, un ru­ban épais de mousse iso­lante qui épouse la forme du dor­mant, des pattes de fixa­tion en mé­tal. Il suf­fit de consti­tuer le cadre en em­boî­tant ces 4 élé­ments, puis de le mettre en place dans la tré­mie. Le dor­mant de la fe­nêtre vient se pla­cer dans le cadre, leurs pattes de fixa­tion mu­tuelles se su­per­posent per­met­tant la fixa­tion si­mul­ta­née des deux élé­ments.

Un rac­cor­de­ment adap­té à la toi­ture

Les rac­cords ex­té­rieurs as­surent le lien et l’étan­chéi­té entre le ma­té­riau de cou­ver­ture et la fe­nêtre. La fe­nêtre GPU (Ve­lux) est com­pa­tible avec les dif­fé­rents ma­té­riaux de cou­ver­ture exis­tants, en pose en­cas­trée. L’élé­ment

de rac­cor­de­ment se choi­sit en fonc­tion du ma­té­riau de cou­ver­ture.

Notre chan­tier. Pour des tuiles plates (et autres ma­té­riaux épais ou à ondes in­fé­rieures à 90 mm), le rac­cord EDJ (Ve­lux) convient. En alu­mi­nium laqué gris an­thra­cite ou rouge brun, il est consti­tué d’une ca­pote en par­tie haute, do­tée d’un ré­flec­teur qui ga­ran­tit un mi­ni­mum d’eau lorsque l’on re­lève la fe­nêtre, et d’un joint mousse épou­sant le re­lief de la cou­ver­ture (clo­soir). Il com­prend aus­si des élé­ments la­té­raux (cou­loirs) avec un double re­le­vé d’étan­chéi­té et des joints mousse for­mant clo­soir, un ren­voi d’eau en par­tie basse avec une ba­vette en alu­mi­nium gau­frée pou­vant s’adap­ter aux dif­fé­rents re­liefs du ma­té­riau de cou­ver­ture et en­fin, un kit d’iso­la­tion avec col­le­rette d’écran de sous-toi­ture et gout­tière de drai­nage. La mise en oeuvre s’ef­fec­tue par simple em­boî­te­ment et re­cou­vre­ment dans un che­vêtre tra­di­tion­nel.

1

1 Pour la créa­tion du che­vêtre, seuls deux che­vrons ad­ja­cents aux pan­neaux de toi­ture sont dé­cou­pés. Un bois épais est pla­cé en par­tie haute et basse de l’ou­ver­ture for­mant le che­vêtre.

2

2 Après avoir vé­ri­fié l’équer­rage entre les che­vrons des pan­neaux sup­ports de cou­ver­ture (Uni­lin) et ces nou­veaux bois, on ef­fec­tue la fixa­tion par vis­sage.

4

4 Les 4 élé­ments du che­vêtre sont so­li­da­ri­sés par vis­sage et ajus­tés au nu des li­teaux.

5 En uti­li­sant un pied-de-biche, l’iso­lant est re­ti­ré avec pré­cau­tion pour ne pas dé­té­rio­rer la sous-face du toit.

5

3

3 Un nou­veau che­vron est mis en place pour ajus­ter la lar­geur du che­vêtre à celle de la fe­nêtre.

8

8 Pour sé­pa­rer dor­mant et ou­vrant, il suf­fit d’ap­puyer sur les bou­tons si­tués sur le pi­vot : une fa­ci­li­té of­ferte par les nou­veaux mo­dèles.

10

11 En par­tie basse et sur les cô­tés du dor­mant, des bandes adhé­sives d’iso­lant sont mises en place. Le kit d’iso­la­tion BDX sup­prime les ponts ther­miques. On le forme en en­cli­que­tant les 4 cô­tés.

10

11

9

9 Sur cha­cun des cô­tés du dor­mant, on in­sère les pattes de fixa­tion per­met­tant d’ef­fec­tuer la pose en­cas­trée si on les place sur le trait bleu. Ces pièces en équerre se fixent avec des vis de 30 mm.

17 Les élé­ments la­té­raux (cou­loirs), dotés d’un double re­le­vé d’étan­chéi­té et de joints mousse for­mant clo­soir, sont pla­cés et fixés avant de re­mon­ter l’ou­vrant.

17

15

15 La ba­vette en alu­mi­nium est le 1er élé­ment du rac­cor­de­ment à pla­cer. La par­tie gau­frée épouse le re­lief du ma­té­riau de toi­ture.

18 Après avoir réa­li­sé l’ha­billage du dor­mant, le ca­pot su­pé­rieur est em­boî­té sur les élé­ments la­té­raux. Comme ces der­niers, il est équi­pé d’une mousse d’étan­chéi­té.

18

16

16 Un pro­fi­lé bas as­sure la jonc­tion entre la ba­vette et le dor­mant. En le vis­sant sur le dor­mant, on fixe la ba­vette en même temps.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.