2 Bien in­té­gré Fa­çon « ca­ra­vane »

L’amé­na­ge­ment de cette pièce de 16 m² est du type « qua­treen-un », in­té­grant un cou­chage double, une bi­blio­thèque, un bu­reau et une salle à man­ger... Ran­ge­ments com­pris !

Maison et Travaux - - Dossier - LAU­RENCE DES­PINS PHO­TOS ANTONIO DUARTE RÉA­LI­SA­TION MAÉMA AR­CHI­TECTES

D´ une sur­face de 26 m², l’appartement a été amé­na­gé comme un meu­blé pour ac­cueillir un ou deux lo­ca­taires, dans un uni­vers à la fois pra­tique et cha­leu­reux. « Pour un au­then­tique confort et un vrai gain de place, rien ne de­vait être mo­bile, in­siste l’ar­chi­tecte Ra­chel Mar­cus, pas de ca­na­pé à dé­plier, pas de table à dé­pla­cer... Tout a été pen­sé dans un es­prit de “ca­ra­vane” pour concen­trer l’en­semble des fonc­tions dans une seule struc­ture. » Les oc­cu­pants bé­né­fi­cient ain­si d’un « vrai » lit, d’une « vraie » salle à man­ger, d’un « vrai » bu­reau et d’un « vrai » sa­lon où le lit sert de ban­quette.

Une struc­ture en MDF

L’agen­ce­ment se com­pose d’une bi­blio­thèque fi­lante de 160 cm de haut, d’une tête de lit de même hau­teur qui isole

du coin bu­reau, et d’un banc coffre qui, pla­cé au pied du lit, sert à la fois de ran­ge­ment et d’as­sise cô­té salle à man­ger. Toute la struc­ture, consti­tuée de pan­neaux en MDF (ép. 19 mm, « Me­dium » d’Iso­roy) as­sem­blés en huit mo­dules, a été pré­mon­tée (vissée che­villée) et pré­peinte en ate­lier, puis mon­tée sur place. Chaque mo­dule (1 pour le bu­reau, 1 pour la tête de lit, 3 pour le lit, 2 pour la salle à man­ger, 1 pour le banc) est au­to­por­tant. Seule, la tête de lit a été an­crée au sol par me­sure de sé­cu­ri­té, et le plateau su­pé­rieur de la bi­blio­thèque re­pose sur un tas­seau ho­ri­zon­tal fixé au mur. Les pan­neaux sont re­vê­tus d’une pein­ture sa­ti­née lavable (« Émul­sion sa­ti­née » co­lo­ris « Light Blue 22 », Far­row & Ball), moins fra­gile qu’une fi­ni­tion mate. La teinte gris-vert bleu­tée, qui évoque le zinc, change lé­gè­re­ment d’as­pect en fonc­tion de la lu­mière.

Ver­rière en trompe l’oeil

Les di­men­sions de la struc­ture ont été cal­cu­lées en fonc­tion du lit (cou­chage 140 x 200 cm, avec coffre de ran­ge­ment in­té­gré sous le som­mier re­le­vable, Ikea) et de la hau­teur des quatre trip­tyques en mi­roirs cein­tu­rés d’acier (h 120 x larg. 90 cm, en­vi­ron 250 € l’uni­té, Pro­duit In­té­rieur Brut). Ils agran­dissent la pièce tout en évo­quant une ver­rière d’ate­lier avec la­melles ri­ve­tées en acier. Ces mi­roirs re­posent sur le plateau su­pé­rieur de la bi­blio­thèque, mais sont fixés en par­tie haute pour évi­ter de bas­cu­ler. Le mur contre le­quel s’ap­puie la struc­ture n’est pas droit : la bi­blio­thèque « rat­trape » ce dé­faut grâce à des éta­gères me­su­rant 27 cm de pro­fon­deur au ni­veau du bu­reau, et seule­ment 8 cm à l’autre bout, cô­té salle à man­ger. Bien pen­sé !

1

1. Ni­ché der­rière la tête de lit, le bu­reau s’ins­pire des cel­lules de travail dans les bi­blio­thèques, pro­pices à la concen­tra­tion. Le plateau est en MDF (ép. 40 mm), comme l’éta­gère qui le pro­longe. Ses 40 cm de pro­fon­deur s’ajoutent aux 27 cm de la niche pour of­frir une sur­face de travail de 67 x 60 cm, qu’éclairent de fa­çon ci­blée des spots à Leds in­té­grés dans un ban­deau.

2

2. Face à l’amé­na­ge­ment, les pla­cards du coin sa­lon ne sont autres que des meubles hauts de cui­sine, ac­com­pa­gnés d’une co­lonne de ran­ge­ment (« Abs­trakt », Ikea). Le dé­cor blanc brillant des fa­çades en mé­la­mi­né ren­voie la lu­mière na­tu­relle sans sur­char­ger le volume de la pièce. (Table basse, 3 Suisses. Fau­teuils, Ikea.)

3

3. Le banc coffre com­porte deux pla­teaux re­le­vables sur char­nières mé­tal­liques. In­dé­pen­dant, il s’écarte du lit à vo­lon­té de ma­nière à fa­ci­li­ter l’ins­tal­la­tion de la couette et des oreillers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.