LE BOIS ET LE STRA­TI­FIÉ DE BONS RAP­PORTS QUA­LI­TÉ-PRIX

Maison et Travaux - - Matériothèque -

LE BOIS OFFRE LA BEAU­TÉ D’UN MA­TÉ­RIAU NA­TU­REL, TAN­DIS QUE LE STRA­TI­FIÉ, TRÈS ÉCO­NO­MIQUE, EX­CELLE DANS L’IMI­TA­TION. e bois, tou­jours d’ac­tua­li­té, conti­nue de sé­duire pour son as­pect vi­vant, sa beau­té et sa du­ra­bi­li­té. Le stra­ti­fié, cham­pion passe-par­tout de l’éco­no­mie, est aus­si de­ve­nu un clas­sique.

LLe bois, au­then­tique

Le hêtre, le chêne, le pin maritime, mais aus­si l’eu­ca­lyp­tus, le bam­bou et le noyer s’uti­lisent en plan de travail dans de mul­tiples di­men­sions stan­dard et se fa­çonnent évi­dem­ment sur me­sure dans des lon­gueurs pou­vant at­teindre 400 cm.

LE BOIS MAS­SIF

Consti­tué de lames pleines (larg. 40 mm) col­lées les unes aux autres, il se dé­cline en 4 épais­seurs de 19 à 40 mm. Des joints per­mettent au bois de se di­la­ter sur quelques mil­li­mètres, en épais­seur et en lar­geur.

Le prix. Env. 108 € HT le mètre li­néaire en chêne qua­li­té ébé­nis­te­rie, larg. 95 cm, ép. 26 mm (Du­cerf).

LE LA­MEL­LÉ-COL­LÉ

Il se com­pose de lames de bois mas­sif (larg. 20 à 40 mm) aux lon­gueurs pa­na­chées ou iden­tiques, mises bout à bout et col­lées dans le sens du fil. Sa sta­bi­li­té est excellente.

Le prix. Env. 90 € HT le mètre li­néaire en chêne, larg. 65 cm, ép. 26 mm (Du­cerf).

LE PAN­NEAU TROIS PLIS

Il est for­mé de deux plis ex­té­rieurs (lames conti­nues de 80 à 140 mm de large, ép. 2 x 5 mm) et d’un pli in­té­rieur en lames abou­tées contre-croi­sées (ép. 10 ou 16 mm), pour une épais­seur to­tale de 20 ou 26 mm. Très élé­gant, il est doué d’une grande sta­bi­li­té, mais il coûte plus cher.

Le prix. Env. 165 € HT le mètre li­néaire en chêne, larg. 125 cm, ép. 20 mm (Du­cerf).

Les avan­tages. Chants droits chan­frei­nés, ar­ron­dis ou quart-de-rond, pans cou­pés, courbes, in­té­gra­tion de ma­té­riaux (verre, gra­nit, inox…), etc. Le bois, par ex­cel­lence, se plie à toutes les formes.

Les in­con­vé­nients. Sen­sible à la cha­leur mais sur­tout aux taches, il exige un en­tre­tien ré­gu­lier. Les éven­tuelles rayures ou taches dis­pa­raissent après égre­nage à la laine d’acier et ap­pli­ca­tion d’une huile ou d’un ver­nis (Blan­chon, Syn­ti­lor).

Le stra­ti­fié, bon mar­ché

En ver­sion stan­dard (de 180 à 315 cm de lon­gueur se­lon les marques) ou sur me­sure, le stra­ti­fié se dé­cline en une grande va­rié­té de décors pou­vant imi­ter les autres ma­tières.

Les avan­tages. Il se fa­çonne comme le bois et est ul­tra­fa­cile d’en­tre­tien. Les grandes di­men­sions (L jus­qu’à 400 cm, larg. de 65 à 120 cm) sont ré­ser­vées aux épais­seurs de 28 à 60 mm. La ver­sion « slim » de 18 mm est des­ti­née aux di­men­sions moyennes.

Les in­con­vé­nients. Le stra­ti­fié ne per­met la pose d’un évier que par re­cou­vre­ment.

Le prix. À par­tir de 25 € le mètre li­néaire en 65 cm de pro­fon­deur et ép. 38 mm.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.