Ver­sion en­ter­rée

Maison et Travaux - - Dossier Piscines -

Oui, et ou fo­rêts l’en­vi­ron­ne­ment. aux bien une gé­rées formes prête-à-plon­ger. piscine de les en­ter­rée ma­nière plus Les di­verses, bas­sins en du­rable En bois, pri­vi­lé­giant en elle bois c’est (la­bel est pro­po­sée se pos­sible PEFC), construisent des es­sences ! en on So­lide, kit pro­tège prêt-à-po­ser ain­si es­thé­tique is­sues en mieux pin de au­to­clave gnier un trai­te­ment (à des de prix classe spé­ci­fique un 4, peu mais à plus coeur, aus­si éle­vés). qui en sa­pin, ga­ran­tit Ces bois, en leurs chêne quand pro­prié­tés ou ils en ont châ­tai- re­çu an­ti-fon­giques et au contact et de leur la im­pu­tres­ci­bi­li­té, terre. Les pis­cines ré­sistent en bois par­fai­te­ment res­tent donc à fa­ciles l’eau à le ins­tal­ler cou­lage ou d’une à faire dalle ins­tal­ler, bé­ton as­su­rant après les la sta­bi­li­té. tra­vaux La de struc­ture ter­ras­se­ment en bois et pe­sant cinq fois moins lourd qu’une construc­tion tra­di­tion­nelle en bé­ton, les fon­da­tions sont de fait plus lé­gères. Cha­leu­reuse, une piscine en bois mas­sif se chauffe deux à trois fois plus vite qu’un bas­sin en bé­ton, en acier ou en po­ly­es­ter. Et, grâce à des mar­gelles en bois an­ti­dé­ra­pantes, les glis­sades au bord du bas­sin sont plus fa­ci­le­ment évi­tées : un plus pour as­su­rer la sé­cu­ri­té des en­fants et des per­sonnes âgées.

Les avan­tages : la cha­leur et l’au­then­ti­ci­té du ma­té­riau, une ins­tal­la­tion pos­sible même dans les lieux dif­fi­ciles d’ac­cès, une étan­chéi­té as­su­rée par un li­ner ga­ran­ti 10 ans, une bonne iso­la­tion.

Les li­mites : si une piscine en bois se pose en une se­maine maxi­mum, le temps de sé­chage de la dalle bé­ton est de 28 jours, et le bois en­ter­ré doit être au mi­ni­mum de classe 4.

Le bud­get : à par­tir de 6 000 eu­ros (hors ter­ras­se­ment).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.