Pour­quoi une sous-couche ?

Maison et Travaux - - Aménager -

Le re­vê­te­ment se pose flot­tant sur une sous-couche spé­ci­fique, éga­li­sante et acous­tique. Cette der­nière cor­rige les pe­tites ir­ré­gu­la­ri­tés du sup­port, ab­sorbe les pres­sions et les im­pacts, ré­duit les bruits de trans­mis­sion et de ré­flexion, et sta­bi­lise par­fai­te­ment le re­vê­te­ment. La sous-couche ne peut être mise en oeuvre que sur un sup­port plan et sec. Sur un sup­port trop ir­ré­gu­lier, il faut pré­voir un ra­gréage préa­lable. Spé­cia­le­ment des­ti­née au re­vê­te­ment de même nom, la sous-couche an­ti­dé­ra­pante « Li­vyn », en 1,55 mm d’épais­seur, se pré­sente en rou­leau cou­vrant une sur­face de 10 m2. Sur une face, elle est do­tée d’un film trans­pa­rent pro­tec­teur qui se re­tire au fur et à me­sure de la pose du re­vê­te­ment. Les lés se placent dans le même sens que les lames et doivent être jux­ta­po­sés à joints ser­rés, puis pon­tés avec un adhé­sif étanche une fois le film re­ti­ré. Au cours de la mise en oeuvre, au­cun pli ni gon­do­le­ment ne doit se for­mer, ce qui im­plique d’uti­li­ser un cut­ter équi­pé d’une bonne lame pour ef­fec­tuer des coupes nettes. Une lé­gère re­mon­tée en bas des murs se­ra par la suite re­cou­verte par les plinthes. Cette sous-couche est com­pa­tible avec un plan­cher chauf­fant basse tem­pé­ra­ture.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.