La cuve aé­rienne L’atout sim­pli­ci­té

Un col­lec­teur à rac­cor­der à la des­cente de gout­tière, un pui­sage à l’ar­ro­soir ou à la pompe.Voi­ci une ins­tal­la­tion et un usage qui sont des plus lim­pides.

Maison et Travaux - - Jardin -

Fi­ni les ins­tal­la­tions ex­pé­ri­men­tales pour ré­cu­pé­rer l’eau de pluie ! Des cuves avec cou­vercle ou to­ta­le­ment fer­mées, en po­ly­éthy­lène ro­to­mou­lé le plus souvent, sont spé­cia­le­ment con­çues pour cet usage : l’eau est pro­té­gée des sa­lis­sures, et l’ab­sence de lu­mière di­recte évite le dé­ve­lop­pe­ment d’algues vertes fi la­men­teuses. Évi­tez les cuves en plas­tique vert, bon mar­ché ( quelques di­zaines d’eu­ros), mais à l’usage guère so­lides. Des mo­dèles plus éla­bo­rés (plu­sieurs di­zaines à quelques cen­taines d’eu­ros) s’in­tègrent mieux dans l’en­vi­ron­ne­ment de la ter­rasse ou du jar­din, pro­po­sant des imi­ta­tions de terre cuite, de bois, de ro­tin tres­sé, de murs en gra­nit… Les formes se mul­ti­plient, fai­sant de la cuve un élé­ment de dé­co­ra­tion. la ca­pa­ci­té va­rie de 150 à 2000 litres, s’y rac­cordent grâce à un col­lec­teur (avec ou sans fi ltre), gé­né­ra­le­ment pro­po­sé par le fournisseur. En 3 étapes : cou­per un tron­çon de la des­cente, puis ins­tal­ler le col­lec­teur en l’em­boî­tant, en­fin le re­lier à la cuve. Il doit être à la même hau­teur que le haut de la cuve afin de ser­vir d’éva­cua­tion quand cette der­nière est pleine. Le col­lec­teur doit être net­toyé, car il fi­nit par s’obs­truer avec les feuilles, etc. Ajou­ter une cré­pine en haut de la des­cente est éga­le­ment re­com­man­dé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.